International
URL courte
Décès de Fidel Castro (20)
1460
S'abonner

Alors que les présidents américains se succédaient, Fidel Castro restait immuable à la tête de Cuba pendant plus d’un demi-siècle et ce, malgré plus de 600 attentats perpétrés contre lui par la CIA. Après sa disparition, les experts s’interrogent sur l’avenir des relations américano-cubaines.

Jusqu'à son dernier jour, Fidel Castro est resté le symbole vivant de Cuba, l'île de la Liberté, qui a survécu à 55 ans de blocus économique sans fléchir et a gagné face à Washington, contraint finalement de rétablir les relations diplomatiques avec La Havane qui attire les regards après la mort du Comandante.

Fidel Castro: vie et mort d’un titan
© AFP 2020 RAFAEL PEREZ

Selon les experts russes interviewés par RT, le rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis a marqué une nouvelle étape dans l'histoire des deux pays sans réaliser pour autant de percée tant attendue. Du moment que le blocus économique n'est toujours pas levée, il est prématuré de parler de la normalisation des relations.

« Pour commencer, les États-Unis doivent lever le blocus économique de Cuba, le rétablissement des relations diplomatiques n'étant qu'une formalité, dont le président américain Barack Obama s'est servi pour redorer quelque peu son blason terne », a indiqué Boris Martynov, directeur adjoint de l'Institut de l'Amérique latine.

Et d'ajouter qu'il ne s'agissait que du début d'un très long chemin à parcourir.

Selon Sergueï Soudakov, professeur à l'Académie des sciences militaires, les Cubains sont fatigués par les sanctions et les pressions des États-Unis, alors que les politiciens américains ne leur inspirent plus confiance depuis longtemps.

« À l'heure actuelle, ni Trump ni aucun autre président des États-Unis ne pourront dicter quoi que ce soit à Cuba », a prévenu l'expert.

En effet, Fidel est mort, mais son frère Raul, homme politique intelligent, fin et ferme, défend les acquis de la révolution cubaine.

Il comprend bien qu'en normalisant rapidement les relations avec Washington, Cuba pourrait attirer de gros investissements et gagner de l'argent, tout en perdant d'ailleurs sa souveraineté pour devenir dans dix à vingt ans un nouvel État américain.

« Aussi, la politique de détente ne sera-t-elle pas trop encouragée par Raul Castro. Pour le moment, les relations entre Cuba et les États-Unis seront mises en veilleuses », a estimé M. Soudakov.

Les experts relèvent que la tâche du dirigeant cubain actuel consiste à maintenir la stabilité dans le pays et à prouver que bien que Fidel Castro soit mort, son œuvre continue.

Fidel Castro est décédé le 25 novembre 2016 à La Havane. L'homme, qui a changé le cours de l'histoire pour son pays, est mort comme il a vécu — invaincu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Décès de Fidel Castro (20)

Lire aussi:

«La fin de toute une époque»: les condoléances suite à la disparition de Fidel Castro
Les funérailles de Fidel Castro le 4 décembre à Santiago de Cuba
Fidel Castro meurt de sa belle mort: l’ultime pied-de-nez à 638 tentatives d’assassinat
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
décès, détente, relations diplomatiques, président, blocus, chaîne de télévision russe RT, Barack Obama, Sergueï Soudakov, Boris Martynov, Raul Castro, Fidel Castro, Washington, États-Unis, La Havane, Cuba
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook