Ecoutez Radio Sputnik
    François FillonAlain Juppe

    Et si pour une fois les sondages avaient raison sur Fillon?

    © AFP 2017 Bertrand Guay © REUTERS/ Charles Platiau
    1 / 2
    International
    URL courte
    48252

    Les partisans de François Fillon, doivent-ils déjà se réjouir et mettre le champagne au frais ou bien l’issue du vote peut toujours réserver des surprises? Certes, les sondages lui attribuent d’ores et déjà la victoire, mais l’expérience de ces derniers mois montre qu’ils ont l'habitude de se tromper.

    L'ex-premier ministre François Fillon est donné vainqueur du second tour de la primaire de la droite et du centre, attestent plusieurs sondages réalisés dernièrement. Ainsi, le sondage de l'institut OpinionWay, publié vendredi soir, lui attribue 61 % des suffrages.

    Selon cette étude, François Fillon obtiendrait les voix des trois quarts des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour. Il obtiendrait 69 % des voix chez les personnes de plus de 65 ans et 75 % des voix chez les électeurs se disant proches des Républicains.

    Publié mercredi, le sondage Ifop-Fiducial indiquait que François Fillon l'emporterait avec 65 % des voix, contre 35 % pour Alain Juppé.

    ​Mais ces instituts d'étude d'opinion peuvent-ils se tromper ? L'expérience de ces dernières semaines prouve que oui !

    Rappelons-nous que jusqu'au mois de novembre 2016, les principaux sondages attribuaient inlassablement la victoire à Alain Juppé (35 à 40 %). Selon ces études, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy jouissait alors de la confiance d'environ 30 % des Français. Quant au favori d'aujourd'hui, François Fillon, on ne lui attribuait que de 8 à 14 % des voix.

    Ce n'est qu'à partir de novembre 2016 que François Fillon a commencé à grimper dans les sondages.

    Ce n'est que le dernier sondage d'Ipsos, publié à deux jours du premier tour de la primaire de la droite et du centre, qui a donné François Fillon vainqueur avec 30 % des suffrages. Cette même étude attribuait 29 % des voix des électeurs à Alain Juppé et à Nicolas Sarkozy.

    Toutefois, le 20 novembre François Fillon a recueilli 44,2 % des voix, déjouant tous les sondages. Alain Juppé est alors arrivé en deuxième position (28,4 %) et Nicolas Sarkozy en troisième (20,7 %).

    Ce n'est pas la première maladresse des instituts de sondages qui s'étaient trompés au sujet du Brexit et de l'élection de Donald Trump. Il est peut-être temps qu'ils aient raison!

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Fillon gagnant, les sondages à nouveau sur la sellette
    Juppé dément avoir passé un accord avec Macron sur la formation d'un gouvernement
    Sondage: Le Pen en tête, Mélenchon rattrape Fillon dans les intentions de vote
    Tags:
    prévisions, sondage, Opinionway, Ifop, Alain Juppé, François Fillon, Nicolas Sarkozy, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik