International
URL courte
Présidentielle 2017 en France (205)
22030
S'abonner

Même si Manuel Valls se voit bien candidat lors de la primaire de la gauche en janvier 2017, cette idée ne plait déjà pas à tout le monde au sein du gouvernement français.

Le premier ministre et le président français « ne se présenteront pas l'un contre l'autre », partageant « le même bilan, les mêmes valeurs » lors de la primaire de gauche, a supposé la ministre française de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Najat Vallaud-Belkacem lors de l'émission Le Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI.

« Je crois que l'un ne se présentera pas contre l'autre. Ce n'est pas raisonnable, ce n'est pas envisageable », a estimé la ministre.

Selon elle, le président sortant a été « à la hauteur » pour gouverner « un pays fragilisé par un gouvernement de droite » sur fond de menace terroriste.

« Je considère que et François Hollande et Manuel Valls sont des hommes d'État. Je considère aujourd'hui que c'est François Hollande qui a légitimité de se présenter, qu'il a un bon bilan. Mais c'est à lui d'en décider », a notamment souligné Najat Vallaud-Belkacem.

Par contre, d'après elle, l'action et les propos de Manuel Valls ces derniers mois témoignent de sa solidité et de sa loyauté jamais démenties.

En vue de la primaire de gauche, Mme Vallaud-Belkacem est d'ailleurs persuadée que François Hollande et Manuel Valls trouveront « un terrain d'entente, si le président de la République n'y va pas ».

De son côté, le premier ministre français avait auparavant assuré que « chacun doit mener ses réflexions en responsabilité », qu'il prendra sa « décision en conscience »et que « le sens de l'État l'animera toujours ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Présidentielle 2017 en France (205)

Lire aussi:

Marine Le Pen présidente? «Possible» pour Manuel Valls
Valls «le mieux placé» pour la présidentielle si Hollande renonce, selon Le Drian
Emmanuel Macron candidat: échec garanti ou «bombe à retardement»?
Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux
Tags:
Le Figaro, menace terroriste, primaire, émissions, gauche, candidats, Le Grand Jury, Présidentielle française 2017, LCI, RTL, François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem, Manuel Valls, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook