Ecoutez Radio Sputnik
    Des manifestations à Rome contre la réforme constitutionnelle

    Des manifestations à Rome contre la réforme constitutionnelle (Vidéo)

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    International
    URL courte
    0 211

    Au seuil du référendum national pour la redistribution des pouvoirs entre le gouvernement et le Sénat, Matteo Renzi semble avoir tout misé sur sa propre initiative. De ce fait, la réforme se transforme en vote pour ou contre la politique toute entière du premier ministre italien.

    Pour le deuxième weekend d'affilée, des centaines d'Italiens sont sortis dans les rues de Rome pour manifester contre le référendum constitutionnel, proposé par le premier ministre italien Matteo Renzi, qui prévoit une réduction importante des pouvoirs du Sénat.

    Matteo Renzi, de son côté, avait même évoqué sa démission, au cas où son initiative échouerait et que le peuple italien voterait contre la réforme constitutionnelle. À part la redistribution des pouvoirs du Sénat, le référendum pourrait favoriser la perte de certaines prérogatives locales pour les régions italiennes.

    ​À Florence, le 5 novembre, les manifestations antigouvernementales ont amené à des altercations avec la police.

    Le référendum national est fixé au 4 décembre. Les prochaines élections générales en Italie sont prévues pour 2018.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le déficit de l’économie italienne peut être «le début de la fin» de l’UE
    Ce n’est pas le Royaume-Uni mais un autre pays qui fera s’effondrer l’UE
    L’Italie menace de bloquer le budget de l’UE
    Tags:
    pouvoirs, constitution, manifestation, démission, référendum, Sénat italien, Matteo Renzi, Italie, Florence, Rome
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik