International
URL courte
683
S'abonner

Une possible attaque informatique a provoqué une coupure d’Internet chez environ 900.000 utilisateurs de l’opérateur Deutsche Telekom.

Dimanche après-midi, les premières difficultés de connexion à Internet ont été constatées en Allemagne chez environ 900 000 abonnés de l'entreprise Deutsche Telekom qui a 20 millions d'utilisateurs à travers toute l'Allemagne.

« Comme il s'agit d'une série d'erreurs, cela ne peut pas être fixé puisque le router a été ciblé extérieurement ce qui l'empêche de se connecter au réseau », a fait remarquer le porte-parole de la société dans une annonce officielle sur son site.

Il a également expliqué qu'il n'avait pas encore d'idée précise de la situation puisque les abonnés de Deutsche Telekom n'avaient pas pu se plaindre, parce que la connexion avec la hoteline de la compagnie avait été perdue. Selon Deutsche Telekom, les problèmes de connexion ont touché plusieurs zones géographiques du pays.

Les utilisateurs se sont vus demander de rebrancher plusieurs fois d'affilée leurs routers. Dans le cas où les problèmes ne seraient pas résolus, les abonnés doivent déconnecter leur box du réseau. Pour l'instant, aucune autre information sur l'origine de cette possible attaque de hackers n'a été fournie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Des hackers manipulent votre Android via Twitter
Les logiciels des hackers du renseignement US aux enchères: adjugé, vendu!
Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Tags:
Internet, hackers, cyberattaque, Deutsche Telekom, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook