Ecoutez Radio Sputnik
    Kaboul

    Les terroristes se font passer pour des migrants pour se déplacer en Afghanistan

    © Sputnik . Alexander Grashenkov
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (229)
    1310

    Le gouvernement afghan est déterminé à renforcer sa lutte antiterroriste sur fond de flux migratoires dans le pays.

    Les forces de sécurité afghanes ont commencé à surveiller des milliers de familles, soupçonnées d'être liées à l'État islamique, dans les 28 provinces du pays, a déclaré Haji Zaher Qadir, le premier vice-président du parlement de la République islamique d'Afghanistan dans une interview accordée à Sputnik.

    « Dans chaque province afghane, 200 familles environ sont suspectées d'entretenir des liens avec Daech ou même d'abriter des terroristes. Il s'avère très difficile de le vérifier, car il faut des preuves éclatantes. Certains d'entre eux se positionnent comme de vrais musulmans, mais ce n'est pas si facile que ça », a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Selon lui, les idées extrémistes règnent parmi les migrants, et les forces spéciales afghanes doivent renforcer leur lutte antiterroriste. Sinon, les membres de l'EI s'implanteront dans les régions du pays où il n'y a pas la guerre et ne tarderont pas à y détériorer la situation.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    La lutte contre Daech (229)

    Lire aussi:

    Explosion puissante à Kaboul, près du ministère de l'Intérieur
    Attaque contre l'Université américaine d'Afghanistan à Kaboul
    Explosion près du consulat allemand en Afghanistan
    Tags:
    migrants, forces spéciales, lutte antiterroriste, terrorisme, famille, Sputnik, Etat islamique, Haji Zaher Qadir, Afghanistan, Kaboul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik