Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump - Archivfoto

    «Donald Trump poursuivra la levée du blocus de Cuba»

    © Flickr/ Gage Skidmore
    International
    URL courte
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    11231

    Le journaliste et homme politique français Patrick Le Hyaric estime que Donald Trump poursuivra la politique de normalisation avec la Havane, malgré sa promesse de rompre les relations entre les États-Unis et Cuba.

    Les déclarations de Donald Trump à l’égard de Cuba sont très agressives mais, vraisemblablement, il se ravisera car M. Trump est un commerçant, plutôt qu’un chef d’État, estime Patrick Le Hyaric, journaliste et homme politique français (Parti communiste), directeur du journal L'Humanité et député européen.

    Selon lui, il est fort probable que Donald Trump privilégie son intérêt et peut-être poursuivra-t-il le projet de lever le blocus commercial et le blocus économique de l'île. Ainsi, il « aidera les dirigeants cubains à sortir des difficultés auxquelles ils doivent à faire face ».

    « D’abord, c’est une bonne chose que Barack Obama ait commencé à desserrer l’étau et à reprendre des relations diplomatiques (avec Cuba, ndlr), mais le blocus existe toujours. Il y a une première navette aérienne, ce qui est positif, mais il y a encore des efforts à faire », a indiqué le politicien.

    D’après Patrick Le Hyaric, l'appauvrissement de Cuba est le résultat du blocus qui a été imposé au pays depuis des décennies et non pas de l’activité de Fidel Castro. Onze présidents nord-américains ont refusé toute relation diplomatique, commercial et économique avec cette île pour tenter de l’écraser et pendant de nombreuses années, Cuba a vécu grâce à sa coopération avec l’Union soviétique.

    Commentant la personnalité du leader de la révolution cubaine, le journaliste l’a évoqué dans un esprit plutôt positif.

    « С’est le souvenir d’un combattant, d’un résistant, celui qui a libéré son île et qui a donné à son peuple un certain nombre de droits : l’accès à la santé, l’accès à la culture, l’accès à l’éducation. Un homme aussi qui portait le progrès social, le progrès humain, les progrès technologiques – il faut savoir que dans les domaines de la biotechnologie ou de la pharmacie Cuba est à la pointe aujourd’hui. Donc, c’était à la fois un combattant, un bâtisseur et quelqu’un qui a voulu sortir son peuple de la misère et de la dictature. »

    Fidel Castro est décédé le 25 novembre 2016 à La Havane. L'homme, qui a changé le cours de l'histoire pour son pays, est mort comme il a vécu — invaincu. 

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    «Fidel Castro ne faisait que protéger les droits de l’homme»
    Poutine à Raul Castro: «Fidel était une personnalité politique marquante»
    Fidel Castro: vie et mort d’un titan
    Tags:
    efforts, blocus, Fidel Castro, Donald Trump, Barack Obama, Cuba, URSS, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik