Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik

    Moscou prendra des mesures pour protéger ses médias suite à la résolution du PE

    © Sputnik . Igor Russak
    International
    URL courte
    671005
    S'abonner

    L’attitude de l’Occident envers les médias russes et la restriction de la liberté d’expression sont très préoccupantes, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov. Selon lui, de telles actions vont à l’encontre de la notion générale de démocratie et Moscou envisage de prendre des mesures pour protéger les médias russes.

    Lundi, le président russe Vladimir Poutine a discuté avec les membres permanents du Conseil russe de sécurité sur l'activité des médias russes à l'étranger. Ils ont échangé leurs points de vue sur une série de questions qui concernent la présence informationnelle à l'étranger, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov.

    « Sans aucun doute, la tendance aux attaques contre les médias et, en fait, la restriction de la liberté d'expression provoque une forte préoccupation et certainement contredit la notion générale de la démocratie, de la liberté d'avoir de l'information », a déclaré M. Peskov.

    La question concernant le problème de la présence informationnelle de la Russie à l'étranger a été discutée lors d'une rencontre du Conseil de sécurité et si cela était lié à l'adoption de la résolution du 23 novembre par le Parlement européen, le porte-parole du président russe a fait remarquer :

    « Certainement, les tentatives de restreindre l'audience dans certains pays étrangers dans leur droit d'obtenir de l'information alternative, en comparaison avec ce qui leur est imposé en tant que seule et unique source de vérité, sont préoccupantes. Tout cela, certes, fera l'objet de négociations sérieuses. »

    Dmitri Peskov a également ajouté que certaines mesures à l'égard de cette situation seront « sans doute » prises.

    Le Parlement européen a adopté le 23 novembre une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l'activité des médias russes en Europe. 691 députés ont pris part au vote. 304 parlementaires ont voté pour, 179 contre et 208 députés se sont abstenus. Le document affirme que la Russie promeut une propagande hostile contre l'Union européenne et nomme les principaux médias qui menacent, selon le Parlement européen, l'UE et ses partenaires d'Europe de l'Est. Il s'agit du média Sputnik, de la chaîne de télévision RT, de la fondation « Le monde russe » et de l'agence fédérale russe Rossotroudnitchestvo.

    Le lendemain de la publication de cette résolution, la représentante de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, Dunja Mijatovic, a salué le document en estimant qu'il « contribuait activement au respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Emir Kusturica sur la résolution anti-Sputnik: «la vérité n’a jamais été de la propagande»
    La résolution du PE dévoile «la misère du journalisme européen»
    Résolution de l’UE contre les médias russes, de la «diabolisation»!
    Premier-ministre turc: la résolution du PE prouve «la pauvreté de la démocratie»
    Moscou réagira si la résolution du PE contre les médias russes entre en vigueur
    Damas sur la résolution anti-Sputnik: «Ils bloquent les voix qui disent la vérité»
    Tags:
    résolution, résolution antirusse, Parlement européen, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik