Ecoutez Radio Sputnik
    Il-76

    Moscou envoie des médecins et un hôpital de campagne à Alep

    © Sputnik . Vladimir Baranov
    International
    URL courte
    19442

    Le ministère de la Défense russe a envoyé des médecins militaires et un hôpital de campagne par avion à la ville syrienne d’Alep déchirée par les combats acharnés depuis plusieurs mois.

    « Les avions du transport aérien militaire du ministère russe de la Défense sont partis en Syrie avec le personnel médical des forces spéciales, un hôpital de campagne, des équipements spéciaux et médicaux », a déclaré le ministère dans un communiqué.

    À leur arrivée, les médecins militaires russes fourniront une assistance aux civils et aux réfugiés dans la région d'Alep.

    Selon le ministère russe de la Défense, les hôpitaux de campagne mobiles comprendront des stations d'ambulance, un service thérapeutique pour les enfants, un service d'anesthésiologie, de chirurgie, de diagnostic en laboratoire, une unité de soins intensifs et une salle de radiologie.

    En tenant compte des tâches du détachement des médecins russes à Alep, il a été renforcé avec des pédiatres et obstétriciens. Le ministère souligne que l'hôpital mobile est doté du stock de médicaments nécessaires.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pas d’aide humanitaire américaine et onusienne aux 90.000 civils d’Alep-Est
    L’armée russe livre 900kg d’aide humanitaire à un hôpital et une mosquée en Syrie
    Les unités YPG kurdes reprennent aux djihadistes trois quartiers d’Alep
    Pierre Le Corf sur Alep-Est: beaucoup de médias vont se retrouver «en panne d'arguments»
    Tags:
    médecine, hôpital mobile, aide, Alep, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik