Ecoutez Radio Sputnik
    Trump Tower

    C'est promis, Donald Trump va lâcher son business!

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    2183
    S'abonner

    Sur fond de critiques de la part des juristes et des conseillers en éthique pour son «refus de céder» son empire commercial, le président élu des États-Unis Donald Trump se déclare prêt à entièrement quitter son business afin d’«éviter un conflit d’intérêts» lorsqu’il occupera la Maison Blanche.

    Donald Trump s’apprête à entièrement quitter son business, le 15 décembre prochain, il donnera une conférence de presse où il annoncera les détails de cette démarche, a annoncé mercredi sur Twitter le milliardaire lui-même.

    « Je tiendrai une large conférence de presse à New York, de concert avec mes enfants, afin de discuter du fait que je quitte mon grand business afin de me concentrer complètement sur la gouvernance du pays et de rendre sa grandeur à l’Amérique », a écrit le président élu.

    « Même si je ne suis pas obligé de le faire conformément à la loi, je sens qu’il est d’une importance vitale de ne pas avoir de conflits d’intérêt relatifs à mes multiples business en tant que président », a indiqué M. Trump.

    ll a précisé que « les documents juridiques l’écartant des opérations d’affaires étaient en train d’être préparés ». Selon les propos qu’a tenus Donald Trump, « la présidence est une tâche beaucoup plus importante ».

    La semaine dernière, le président américain élu a déclaré au New York Times que sa marque était devenue plus populaire qu’elle ne l’était avant et que son attitude envers son business avait soulevé des préoccupations à propos d’un éventuel « conflit d’intérêt » qui puisse surgir lorsqu’il occupera le poste de chef d’État.

    Après l’élection du milliardaire à ce poste, le nombre de politiciens et de partenaires commerciaux affluant vers la Trump Tower à Manhattan a considérablement augmenté.

    Plusieurs observateurs, hommes politiques et hommes d’affaires se sont demandé depuis lors comment M. Trump pourrait travailler de façon équitable avec des personnes qui pourraient vouloir influencer sa politique à travers son business.

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    Les grands électeurs peuvent-ils priver Trump de la présidence?
    La perspective d'une présidence Trump fait chuter les marchés américains
    Trump promet d'expulser des migrants le premier jour de sa présidence
    Tags:
    business, présidence américaine, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik