Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Claude Juncker

    Juncker le Défenseur: comment la Commission européenne renforce la sécurité

    © Flickr/ Jean-Claude Juncker
    International
    URL courte
    8615222

    L’idée de défense européenne continue d’être promue par Jean-Claude Juncker. Et il y en a des nouvelles à ce sujet: la Commission européenne propose désormais de créer un Fonds européen de la défense et d’autres actions dédiées. Une ambition qui impliquerait de multiples ressources…

    À vrai dire, nous sommes tous déjà habitués au fait que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker insiste sur l'idée de défense européenne. Mais comme le précise le communiqué de presse de la Commission européenne en date du mercredi 30 novembre, la structure propose désormais de créer un Fonds européen de la défense et d'autres actions dédiées.

    ​Le communiqué fait référence au discours de Jean-Claude Juncker sur l'état de l'Union de 2016 où il prônait une Europe forte qui est capable de protéger ses citoyens, à l'intérieur de son territoire, ainsi qu'à l'extérieur. Une grande ambition qui nécessite de grandes ressources… La vision de M. Juncker reçoit sa réponse : la Commission européenne a adopté le plan d'action européen de la défense.

    « Afin de garantir notre sécurité collective, nous devons investir dans le développement conjoint de technologies et d'équipements d'importance stratégique — allant des capacités terrestres, aériennes, maritimes et spatiales à la cybersécurité. (…) Si l'Europe ne prend pas en charge sa propre sécurité, personne d'autre ne le fera pour nous », a déclaré le président de la Commission européenne.

    Alors que le projet de défense européenne commune a déjà été largement discuté dans les milieux politiques, la Commission européenne essaie ainsi de mettre les points sur les « i », version Juncker.

    Ainsi, la Commission propose de « créer un Fonds européen de la défense afin de soutenir les investissements dans la recherche et le développement conjoints d'équipements et de technologies de défense », Fonds qui devrait comprendre deux volets complémentaires.

    La Commission propose également de promouvoir les investissements chargés de soutenir le développement de l'industrie de la défense en Europe. Dans le même temps, elle propose de renforcer le marché unique européen de la défense. Un tel renforcement devrait impliquer une aide aux entreprises et, de manière générale, aux pays membres de l'Union européenne.

    Tout est donc dit ? Il y a une question supplémentaire : la discussion sur la défense européenne rend incontournable la question de savoir quels pourront être les liens d'un tel projet sécuritaire sur le continent avec l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan).

    La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a éclairci cette situation dans sa déclaration aux journalistes. Quand elle présentait le plan d'action européen de défense, elle a indiqué qu'il ne s'agissait pas de rivalité avec l'Otan, par contre, il y avait l'idée d'approfondir la coopération européenne avec cette organisation.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Juncker recadre Erdogan sur le régime sans visas pour les Turcs
    Un commissaire européen dérape, Juncker s’excuse
    Cette blogueuse qui pose des questions délicates à Juncker priée de se taire
    Armée de l’UE: Juncker présente une feuille de route
    Tags:
    développement, sécurité, OTAN, Commission européenne, Union européenne (UE), Jean-Claude Juncker, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • frontovik73
      Votre europe est menacée par qui Juncker ?
      Un vrais Don Quichotte ce technocrate de bas étage !!
    • arboretum
      Elle renforce surtout votre pécule ! en ponctionnant celui des petits ! Vous et votre clique êtes
      des mafieux sans foi ni loi !!
    • un citoyen français
      Pauvre Junker, toujours dans l'illusion, l'excuse qu'il fallait pour "emprisonner" encore un peu plus les Européens dans sa folie, qui va payer pour cette imagination délirante ???
      Haa mais oui, autant pour moi, c'est vrai que Mr. Poutine est dangereux, Trump aussi !!!
      Pffff Quelle FOLIE, il imagine ce prétexte pour plus de contrôle, plus de surveillance, et plus de soumissions des peuples européens, quel guignole ! Il faut vite l'enfermer celui là !!!!
    • opybleueen réponse àfrontovik73(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      frontovik73, par les EU qui y sont incrustés depuis 70 ans
    • Ryurik
      Un fond européen pour la Défense ? Rien que ça.
      En fait, c'est clair. Sous couvert de Défense, il s'agira pour les différents Etats de cracher d'abord au bassinet pour que tous ces inutiles de Bruxelles et de Strasbourg continuent à s'engraisser sur le dos des citoyens européens ramenés au simple rang de "cochons de payants". Juncker et Mogherini n'ont en vérité aucune idée sur la question. L'Europe de la Défnese, tout le monde en parle mais en réalité, personne n'en veut et n'est prêt à payer pour elle. En plus, avec des gens comme les Allemands, toujours prêts à dire "comment il faut faire" mais finalement peu enclins à payer et à agir (on l'a vu au Mali par exemple), ça ne peut pas marcher.
      Allez Juncker, taisez-vous, vous sentez le vin (comme d'habitude) !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473186
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5877
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71567
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212321
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610151