Ecoutez Radio Sputnik
    Prague

    Drones de l’Otan au cœur de l’Europe: le ciel tchèque devient un peu américain?

    © Flickr/ Ben Jeffrey
    International
    URL courte
    41454238

    La République tchèque a une vision singulière pour sa stratégie de défense: des drones américains Global Hawk effectueront des vols au-dessus du pays à partir du 1er janvier 2017. Mesure de sécurité ou instrument politique et militaire?

    Le ciel tchèque ou déjà un peu américain ? Les drones américains Global Hawk effectueront des vols au-dessus du territoire du pays à partir du 1er janvier 2017.

    L'accord a été approuvé par le gouvernement tchèque fin octobre dernier, indique Radio Prague. Les vols des drones de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) seront réalisés sans l'utilisation des systèmes d'observations. Un accord technique, qui expliciterait les règles des vols, est actuellement en préparation.

    Le ministre tchèque de la Défense Martin Stropnicky présente une explication : comme son pays fait partie de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), ces drones seront donc chargés de défendre son pays !

    « Je crains que le rôle de ministre de la Culture aille à Martin Stropnicky, plutôt que celui de ministre de la Défense. En tant qu'acteur, il joue bien son rôle, mais du point de vue professionnel, il ne sait pas souvent de quoi il parle au juste », déclare Ivan Kratochvil, président de l'Union des militaires tchécoslovaques retraités pour la paix et expert en défense anti-aérienne, dans une interview accordée à Sputnik.

    Selon le spécialiste, les transits et les vols d'appareils militaires étrangers en République tchèque sont du ressort du gouvernement et du parlement. Dans le même temps, les vols de drones sont un cas exceptionnel, parce qu'ils sont capables de considérablement diminuer la sécurité aérienne.

    « Du point de vue du bon sens, l'apparition de drones au-dessus de la Tchéquie ne pourrait avoir qu'une seule raison : assurer la possibilité de tenir les activités militaires sur le territoire de notre pays. C'est pourquoi je demande : contre qui l'armée des États-Unis veut lutter en Tchéquie ? Contre les habitants locaux ? », s'exclame l'expert.

    Ainsi, la question reste ouverte… Tout comme le ciel tchèque pour les drones américains.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Un ex-officier tchèque forme une "milice nationale" pour son pays
    Le président tchèque s'oppose à l'accueil de réfugiés
    Le drapeau européen effacé par le lion tchèque sur les plaques minéralogiques
    Le président tchèque propose d'expulser les imams radicaux de l'UE
    Tags:
    drone, OTAN, États-Unis, République tchèque, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • un citoyen français
      Cela me rappelle un film dont je ne me souviens plus le titre, ou des habitant parqués dans une zone étaient constamment surveillés et matés par des robots en cas de désobéissance de la loi !
      Mais se n'est qu'un film...hein ????
      ça sent mauvais cette histoire, je le sens mal !
    • rosebudhunter
      Et bien les week end à Prague pour nous c'est terminé !
    • gilles.breche
      ils'agit ,une fois de plus,d'aller mettre la gabegie dans un pays tiers ,comme les ricains en ont l'habitude ,voire de faire sauter le gouvernment tcheque
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473192
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5881
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71567
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212324
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610153