Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau iranien

    Iran: en renouvelant leurs sanctions, les USA violent l’accord sur le nucléaire iranien

    © REUTERS/ Heinz-Peter Bader
    International
    URL courte
    152372222

    Téhéran est convaincu que la prorogation par les États-Unis des sanctions à son encontre constitue un signe d’incohérence et enfreint l'accord sur le nucléaire iranien conclu auparavant.

    La prorogation par le Sénat américain de certaines sanctions à l'encontre de la République islamique d’Iran enfreint l'accord historique sur le nucléaire conclu avec six grandes puissances en juillet 2015, a déclaré Bahram Ghasemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, dans un communiqué lu à la télévision et retransmis par l'agence de presse Irna.

    Le Sénat américain, dominé par les républicains, a voté jeudi à l'unanimité une prorogation de 10 ans de l'Iran Sanction Act (ISA), après approbation de cette proposition en novembre par la Chambre des représentants, à majorité républicaine également. Le texte actuel, voté en 1996 et ayant pour but d’empêcher Téhéran de créer son arme nucléaire, expire en décembre.

    Cette décision du Congrès a fait suite à une mesure moins sévère introduite récemment par le président démocrate Barack Obama, qui a prorogé les sanctions d’un an. Les congressistes quant à eux ont adopté une position plus dure par rapport à l’Iran, et le président américain sortant devra signer le document qu’ils ont approuvé avant de quitter son poste le 20 janvier prochain.

    « La prorogation des sanctions par le Congrès des États-Unis est une violation de l'accord. Nous allons en référer à la commission iranienne chargée de suivre la mise en oeuvre de l'accord », a déclaré Bahram Ghasemi.

    Selon lui, le gouvernement américain est responsable de l'exécution de ses engagements internationaux.

    « Le président des États-Unis a accepté de faire usage de son autorité pour prévenir de telles mesures », a ajouté le porte-parole iranien.

    Les sanctions ont été renouvelées malgré l’accord entre l’Iran et les six grandes puissances (États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) sur le règlement du problème du nucléaire iranien signé en 2015. Un plan d’action avait été alors adopté dont l’accomplissement a permis de lever au début de cette année un autre paquet de sanctions relatif au nucléaire iranien.

    Le président américain élu Donald Trump avait auparavant déclaré vouloir modifier certaines dispositions de l'accord sur le programme nucléaire iranien, selon le conseiller du futur locataire de la Maison-Blanche, Walid Phares. Le milliardaire envisage entre autres de « demander aux Iraniens d'y réincorporer certaines dispositions ou de les modifier et tout cela sera débattu ».

    Selon le conseiller, l'administration Trump est hostile à l'accord sur le dossier nucléaire iranien sous sa forme actuelle. 

    Lire aussi:

    Les sanctions levées, Boeing va vendre une centaine d'avions à l'Iran
    Les États-Unis assouplissent les sanctions contre l’Iran
    Nouvelles sanctions américaines contre l’Iran
    Tags:
    prorogation, accord, programme nucléaire iranien, sanctions, Bahram Ghasemi, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • nchab38
      Oui ça , si Trump commence à Trumper comme ça , le changement de politique
      ne va pas aller loin . Il faudrait qu'il prennent ses distances avec l'Arabie Saoudite
      et le Qatar sinon ils seront poussés à se fâcher avec l'Iran , c'est très décevant
      qu'il ne change pas de braquet , je crains fort que les efforts des Russes soit
      ruinés pour ré-installer la paix au moyen orient .
    • zroudia
      Il voudrait sans doute que l'Iran ait ses bombes atomiques...! Une affaire tramée par les schtroumphs sortants ? Que l'Iran se détrumpe alors !
    • hennauxjean
      Beh oui, sur le papier seulement, c'est déjà mieux que par des slogans telles que 'yes I can' non? Mais cela ne généra de toute façon pas les seconds couteaux de Sorros. Que les Russes ne l'oublient jamais : on ne pactise pas avec le diable.
    • tom patasseen réponse àhennauxjean(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      hennauxjean,

      "Russes ne l'oublient jamais : on ne pactise pas avec le diable."

      LOL ouai, c'est ca !
      Vous avez la mémoire courte vous !


      fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_germano-sovi%C3%A9tique
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres