International
URL courte
15440
S'abonner

Les membres des groupes extrémistes déployés dans les quartiers de la partie est d’Alep ont reçu l'ordre de tirer pour tuer, sur les civils qui tenteront de quitter les zones occupées par les terroristes.

Les djihadistes cherchent par tous les moyens à empêcher la population civile d'Alep de quitter les territoires assiégés par les extrémistes.

Cette fois, les chefs des troupes de l'opposition armée se trouvant à Alep-Est ont envoyé à leurs subordonnés un ordre chiffré. Ils appellent notamment à tirer pour tuer, sur tous les civils qui manifesterait l'intention de s'enfuir de l'enclave bloquée.

En outre, les extrémistes ont proclamé, dans les quartiers qu'ils contrôlent, le début d'une mobilisation visant tous les hommes « capables porter les armes », cite la chaîne arabe de télévision Al Mayadeen.

Ces mesures sont notamment provoquées par l'ultimatum fait la veille par l'armée syrienne. Les soldats des forces gouvernementales ont ainsi annoncé que les extrémistes devraient quitter Alep-Est dans un délai de 15 jours.

L'armée syrienne poursuit une offensive massive des djihadistes à Alep-Est. Selon l'état-major général des Forces armées russes, a percée de l'armée d'Assad avait porté atteinte aux positions offensives des terroristes. Grâce à l'opération des troupes gouvernementales, plus de 18 000 civils ont pu quitter les zones d'Alep contrôlées par les terroristes.

Selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, dans la soirée du 28 novembre, l'armée gouvernementale syrienne a libéré des terroristes plus de 40 % de la superficie totale d'Alep-Est.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Russie lutte pour l'intégrité territoriale de la Syrie
Erdogan s'explique devant Poutine sur la véritable cible d’Ankara en Syrie
« Le scénario de la Syrie n’est pas reproductible en Iran »
Projet de base maritime en Syrie: l’Iran s’amarrera-t-il bientôt à côté de la Russie?
Tags:
opposition, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook