Ecoutez Radio Sputnik
    BND

    Manipuler, accéder, contrôler: 150 M EUR pour le renseignement allemand

    © AFP 2018 STEPHAN JANSEN
    International
    URL courte
    1113

    Selon les documents rendus publics par la plateforme informatique Netzpolitik.org, le Service fédéral de renseignement allemand (BND) est prêt à dépenser 150 millions d’euros pour décrypter différentes messageries instantanées. Quelles sont les raisons de cette initiative et quelles en seraient les conséquences?

    Les documents rendus publics par les journalistes de la plateforme informatique Netzpolitik.org montrent que le Service fédéral de renseignement de l'Allemagne (BND) a l'intention de dépenser 150 millions d'euros pour craquer des cryptages des messageries instantanées, 5,4 millions d'euros cette année et 16 millions d'euros l'année prochaine. Le décryptage est-il la vraie raison d'une telle initiative ?

    « Du point de vue des mathématiques, je ne vois pas comment la NSA (Agence nationale de la sécurité US, ndlr) ou les services secrets allemands pourraient y parvenir. Compte tenu des nouvelles technologies qui sont sans nul doute utilisées dans les applications d'aujourd'hui, il est absolument impossible de décrypter indépendamment le code de sécurité », estime le professeur d'informatique Hannes Federrath dans une interview accordée à Sputnik.

    Dans cette situation, selon l'expert, la raison est tout autre : c'est une tentative de pénétrer sur les ordinateurs et les smartphones des utilisateurs et d'accéder aux messages avant leur envoi ou après réception, quand ils sont à nouveau décryptés. Ainsi, le projet prévoit la manipulation du logiciel afin d'obtenir l'accès à la correspondance des utilisateurs.

    Comme l'indique le membre de la Société allemande de la défense de l'information Thilo Weichert dans une interview accordée à Sputnik, les plans du BND signifient que le thème de la sécurité jouit d'une attention particulière qui se fait au dépend de la violation des droits fondamentaux qui eux n'intéressent personne.

    Par ailleurs, le spécialiste rappelle le droit essentiel de défense de l'information stipulé dans la Charte européenne des droits fondamentaux, ainsi que le droit à l'identification personnelle fixée dans la constitution.

    C'est à la Cour constitutionnelle ou à la Cour européenne de décider si ces plans peuvent exister du point de vue juridique. M. Weichert estime que l'une ou l'autre des Cours se prononcerait contre les plans de ce genre.

    « Ce qui est prévu dans ce cas-là n'assurera pas la sécurité de droit. Par contre, cela provoquera encore une fois la défiance et le mécontentement à l'égard des milieux politiques au sein de notre société », indique l'expert.

    M. Federrath estime également qu'une telle plainte pourrait avoir du succès. Le professeur souligne qu'une analyse des décisions de la Cour constitutionnelle allemande permet de voir que l'État a régulièrement outrepassé ses compétences et limité fortement les droits fondamentaux des citoyens dans ce domaine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Un agent de renseignement intérieur aurait préparé un attentat islamiste en Allemagne
    Le chef du renseignement US annonce sa démission
    La vraie cause de la création d’une agence de renseignement de l’Otan
    Pendant 10 ans le renseignement US a espionné l’aéroport de Francfort
    Tags:
    messageries instantanées, décryptage, Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND), Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik