Ecoutez Radio Sputnik
    Assad

    Lavrov: ceux qui veulent renverser Assad entravent les négociations

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
    6271

    Cela fait déjà plus de six mois que les pourparlers inter-syriens sont bloqués par ceux qui avancent des ultimatums et réclament le renversement du président syrien Bachar el-Assad, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    La Russie salue tout effort permettant de mettre en avant les négociations inter-syriennes qui sont tout de même bloquées par les parties qui sont hostiles au président Bachar el-Assad, a fait part le ministre russe des Affaires étrangères.

    « Nous avons parlé aujourd'hui de la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu 2254 qui exigeait le début du dialogue sur le règlement politique en Syrie sans conditions préliminaires, c'est la tâche de l'Onu. Malheureusement, les pourparlers sont bloqués depuis plus de six mois déjà par ceux qui avancent, violant la résolution du Conseil, des ultimatums sur la nécessité de mettre fin au pouvoir d'Assad, ce qui est certainement inacceptable puisque personne n'a conclu de tels arrangements », a souligné M. Lavrov à l'issue d'une conférence de presse conjointe avec son homologue italien Paulo Gentiloni.

    Selon le ministre, « dans le contexte — parlons franchement — de cette inaction des représentants de l'Onu, nous favorisons tous les efforts qui favoriseront la mise en place d'un dialogue, qui aura pour tâche principale de respecter les intérêts du peuple syrien ».

    Plus tôt, le chef de la diplomatie russe a mis en garde contre les dangers que pourrait représenter la création d'une armée unie d'Alep. Selon lui, la prudence est de mise, car les terroristes du Front Fatah al-Cham auraient la possibilité de se dissimuler parmi les rangs des milices.

    L'armée syrienne poursuit une offensive massive des djihadistes à Alep-Est. Selon l'état-major général des Forces armées russes, la percée de l'armée d'Assad a porté un coup aux positions offensives des terroristes. Grâce à l'opération des troupes gouvernementales, plus de 18 000 civils ont pu quitter les zones d'Alep contrôlées par les terroristes.

    Selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, dans la soirée du 28 novembre, l'armée gouvernementale syrienne a libéré des terroristes plus de 40 % de la superficie totale d'Alep-Est.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

    Lire aussi:

    Les rebelles d'Alep utilisent les sacs d'aide humanitaire de l'Onu pour se protéger
    Alep: la Russie et l'Iran main dans la main pour une opération humanitaire
    «L’Occident n’est pas intéressé par une victoire à Alep»
    Terrifiés, les chefs de l’opposition ordonnent de tirer sur les civils quittant Alep
    Tags:
    inactivité, renversement, négociations inter-syriennes, pourparlers, ONU, Bachar el-Assad, Sergueï Lavrov, Alep, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik