International
URL courte
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
26440
S'abonner

Suite à la victoire de Donald Trump, la soi-disant opposition syrienne modérée n’exclut pas la possibilité de coopérer plus étroitement avec des groupes terroristes, notamment avec Al-Qaïda.

L'opposition syrienne modérée craint d'être abandonnée à la dérive par la Maison Blanche après la victoire de Donald Trump, écrit le Washington Post, citant ses propres sources au sein de l'opposition et de l'administration américaine.

« Trois ans après le début des livraisons d'armes par la CIA aux rebelles opposés au président syrien Bachar el-Assad, des dizaines de milliers d'entre eux craignent ˗ suite à des défaites multiples — que le président américain élu Donald Trump ne refuse de leur accorder son soutien et examinent actuellement d'autres alternatives », écrit le journal.

Parmi les solutions figure notamment une « alliance plus étroite avec le groupe djihadiste Al-Qaïda, mieux armé, ainsi qu'avec d'autres groupes terroristes ».

Il n'est pas exclu, poursuit le quotidien, que les rebelles aient recours à des « armes plus puissantes en provenance des États sunnites du golfe Persique » et à « une tactique plus traditionnelle, comprenant des attaques de tireurs embusqués contre les militaires russes et syriens ».

Rappelons que le 14 novembre, le problème de la Syrie avait déjà été mentionné lors du premier contact téléphonique entre Vladimir Poutine et Donald Trump. Ce dernier avait annoncé plus tôt sa volonté de coopérer avec Damas pour lutter contre le groupe terroriste Daech, ainsi qu'à cesser d'aider l'opposition syrienne dite « modérée ».

Pendant sa campagne électorale, Donald Trump avait mis l'accent sur la lutte contre le terrorisme en critiquant la politique moyen-orientale de Barack Obama.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

Lire aussi:

L’Occident perplexe face à la situation en Syrie
Syrie: à court d'armes, les terroristes tirent avec un canon du XIXe siècle
Défense syrienne: les opérations US et turque en Syrie sont une intervention militaire
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
opposition modérée, Al-Qaïda, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook