International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
42456
S'abonner

Après la défaite des djihadistes de Daech à Mossoul, l'armée américaine devra rester en Irak, selon le chef du Pentagone.

Les militaires américains et leurs alliés de la coalition internationale devront rester en Irak même après la défaite de Daech, a déclaré samedi le ministre américain de la Défense Ashton Carter.

Selon lui, la mission de la coalition ne doit pas se limiter à la fin de l'opération contre les djihadistes à Mossoul.

« Il y aura beaucoup à faire pour s'assure que Daech, une fois supprimé, continue de le rester », a indiqué le ministre intervenant au forum de sécurité en Californie.

À cet égard, M. Carter a souligné la nécessité de « lutter contre les mercenaires étrangers qui essaient de se cacher, ainsi que contre les tentatives de Daech de changer de région et de se réorganiser ».

Selon lui, « pour cela, il faut que non seulement les États-Unis, mais également leurs partenaires restent impliqués du point de vue militaire ».

Le ministre a ajouté qu'en Irak « il est surtout nécessaire de prêter un soutien à la formation de la police locale, de gardes-frontières et d'autres forces armées ».

Toutefois, il n'a pas précisé la durée de séjour de la coalition internationale en Irak.

L'actuelle administration américaine se démettra de ses fonctions le 20 janvier 2017.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Opération de Mossoul: les forces d'élite ont éliminé un millier de djihadistes
La vraie inquiétude: Alep ou Mossoul?
Plus de 500.000 habitants de Mossoul privés d’eau potable
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
Tags:
lutte antiterroriste, Etat islamique, Pentagone, Ashton Carter, Mossoul, Irak, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook