Ecoutez Radio Sputnik
    Policiers ukrainiens

    Des policiers ukrainiens s'entretuent dans la région de Kiev

    © REUTERS / Valentyn Ogirenko
    International
    URL courte
    221444
    S'abonner

    Cinq policiers ont trouvé la mort dans un échange de tirs avec des collègues dans la région de Kiev en Ukraine.

    La tragédie s'est produite dans le district de Brovary lorsqu'un groupe de policiers surveillaient des hommes en train de cambrioler une maison. Alors que les criminels faisaient irruption dans le bâtiment, une alarme s'est déclenchée, et une autre unité de police est arrivée sur les lieux avant d'interpeller les officiers déjà présents sur place.

    Puis, des membres des forces d'élite, convoqués précédemment par ces derniers, sont eux aussi arrivés sur la scène. De toute évidence, la confusion l'a vite emporté, puisqu'il semble qu'un des groupes ait pris ses collègues pour les complices des malfaiteurs. Dans l'échange de tirs qui s'est ensuivi, cinq employés des forces de l'ordre ont été tués, rapportent les médias ukrainiens.

    L'incident a été confirmé par le député de la Rada suprême (parlement ukrainien) Anton Guerachtchenko sur sa page Facebook. Il a également fait savoir que la police avait néanmoins réussi à interpeller trois criminels ayant tenté de perpétrer un cambriolage.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un nouveau membre de la police ukrainienne est... un poussin hibou
    Ukraine: la police veut créer un réseau d'agents secrets
    Police ukrainienne: le look américain ne résout pas les problèmes
    La nouvelle police ukrainienne prend forme
    Tags:
    tirs, victimes, police, braquage, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik