International
URL courte
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
19291
S'abonner

Favori du président élu Donald Trump, le présumé futur secrétaire à la Défense envisagerait une réduction du stock des têtes nucléaires.

Le général des Marines américains James Mattis, qui tient la corde pour occuper le poste de secrétaire à la Défense des États-Unis dans la future équipe de Donald Trump, serait partisan d'une réduction du nombre de missiles nucléaires, selon les médias britanniques.

« Nous devons préciser le rôle des armes nucléaires. Sont-elles uniquement des armes de dissuasion nucléaire ? Si c'est bien le cas, nous devons le dire et établir le nombre exact de missiles », a déclaré James Mattis, cité par le Guardian.

Selon lui, une limitation permettrait de réduire l'ambiance pesante ainsi que la menace de fausse alerte.

En 2015, le général avait notamment remis en question la nécessité de maintenir en état 1 000 fusées intercontinentales balistiques (ICBM).

D'après le Wall Street Journal, James Mattis serait le premier choix de Donald Trump pour occuper le poste de secrétaire à la Défense des États-Unis dans un futur proche.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

Lire aussi:

Les USA gonflent leur potentiel nucléaire mais accusent la Russie
Russie, USA: la guerre nucléaire n’aura pas lieu
L’arsenal nucléaire qui a 40 ans coûtera des mds USD au prochain président US
Tags:
général, fausse alerte, armes nucléaires, force de dissuasion, missiles balistiques, Congrès des États-Unis, The Guardian, Wall Street Journal, Pentagone, Donald Trump, James Mattis, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook