International
URL courte
38349
S'abonner

Moscou doute que Washington parviendra à remplacer l'ensemble des hélicoptères russes en service en Afghanistan.

Précédemment, l'agence Reuters a fait savoir que les États-Unis envisageaient de livrer des hélicoptères Black Hawk à l'armée afghane en vue de remplacer les hélicoptères russes Mi-17 et Mi-24 qu'elle utilise actuellement.

Selon le chef du deuxième département d'Asie du ministère russe des Affaires étrangères Zamir Kaboulov, les Afghans sont habitués aux armements russes, dont les hélicoptères, alors que la formation d'un pilote de Black Hawk prend quatre ans.

« Est-ce que l'Afghanistan peut se permettre d'attendre un tel délai ? », demande M. Kaboulov.

D'après lui, l'administration américaine sortante est en train de « faire des bêtises qui lui nuisent ». Il est peu probable que Washington souhaite voir le gouvernement afghan renversé par l'opposition armée, estime l'officiel.

« De ce fait, il n'existe pas d'alternatives aux armes russes en Afghanistan dans les prochaines décennies, bien sûr si nous voulons que l'armée afghane soit forte et apte au combat », a conclu M. Kaboulov.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

CPI: la CIA et le Pentagone ont commis des crimes de guerre en Afghanistan
Frappe aérienne à Kunduz, l’Afghanistan mène sa propre enquête
Crimes de guerre US en Afghanistan: le Tribunal de La Haye enquêtera
L'Afghanistan a besoin de ses voisins face au terrorisme
Tags:
armements, remplacement, livraisons, hélicoptères, Mi-24, Mi-17, Sikorsky UH-60 Black Hawk, ministère russe des Affaires étrangères, Zamir Kaboulov, États-Unis, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook