International
URL courte
12221
S'abonner

Un drame a eu lieu dans la ville finlandaise d’Imatra, qui a perdu sa présidente du conseil municipal et deux journalistes, tuées dans une fusillade.

Dans la nuit de samedi à dimanche, un inconnu a ouvert le feu près du restaurant Vuoksenvahti dans la ville finlandaise d'Imatra, relate la compagnie de télévision Yle. Trois femmes figurent parmi les victimes, dont Tiina Wilén-Jäppinen, la présidente sociale-démocrate du conseil municipal, bien que la police ait initialement communiqué qu'un homme et deux femmes avaient été tués. L'identité des journalistes assassinés n'a pas encore été établie, apprend-on de sources policières.

Selon la police, l'auteur des faits est un jeune homme du coin âgé de 23 ans, qui a agi seul. Il a déjà été placé en garde à vue. Malgré l'interrogatoire, le mobile du crime n'a pas encore été déterminé.

Selon les données préliminaires, le prévenu était armé d'un fusil. La police a reçu un appel de détresse à minuit. D'après les informations fournies aux agents de service cette nuit-là, un homme armé était posté devant un restaurant du centre-ville.

À ce moment, la police se trouvait à 300 mètres des lieux. À leur arrivée, le chaos: trois victimes, et un assassin, pointé du doigt par les témoins et qui attendant sagement derrière une voiture garée en face du restaurant. Il s'est rendu à la police sans opposer la moindre résistance.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
meurtre, fusillade, police, Imatra, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook