Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Theresa May appelle à destituer les ministres accusés de fuite de données confidentielles

    © REUTERS / Kerry Davies
    International
    URL courte
    6183
    S'abonner

    Le Brexit s’approchant à grands pas, la première ministre britannique Theresa May appelle dans une lettre confidentielle à destituer tout ministre à qui on impute une fuite de données confidentielles.

    La première ministre britannique Theresa May a demandé que soient destitués tous les ministres et fonctionnaires responsables d'une fuite de données confidentielles, écrit le journal Daily Mail, se référant à une lettre du secrétaire du cabinet, Sir Jeremy Heywood.

    « La première ministre nous a chargés de renforcer immédiatement les mesures de sécurité et d'améliorer notre technique de riposte en cas de fuite de données. Elle a demandé que ce travail soit entamé immédiatement et qu'on puisse voir sous peu une amélioration rapide et effective », cite le quotidien, produisant un passage de cette lettre datée du 28 novembre et marquée « confidentielle ».

    Dans la lettre, poursuit le journal, Sir Heywood mentionne en outre un nombre croissant de fuites de données liés au Brexit.

    « Chaque employé à qui on impute une fuite de données confidentielles sera licencié, même si la sécurité nationale n'avait pas été mise en cause », précise la lettre.

    Les ministres et les fonctionnaires, lit-on dans la lettre, sont tenus d'utiliser le téléphone portable mis à leur disposition par le Whitehall. Concernant les enquêtes portant sur les fuites de données, ce sont les services secrets britanniques MI5 qui pourraient s'en charger en l'occurrence.

    Cinq mois après le référendum du 23 juin, la première ministre Theresa May n'a guère livré de détails sur sa stratégie de sortie de l'UE, bien qu'elle ait promis de lancer le processus d'ici fin mars.

    Par la suite, Bruxelles commence petit à petit à durcir le ton envers le Royaume-Uni. Le 30 novembre, la chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk ont refusé de discuter prématurément les droits des expatriés britanniques dans l'UE après le Brexit.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Theresa May opposée à l’accueil incontrôlé de migrants économiques
    Theresa May optimiste quant à l'avenir du Royaume-Uni hors de l'UE
    Theresa May pronostique des temps difficiles pour le Royaume-Uni
    Tags:
    Whitehall, Theresa May, Jeremy Heywood, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik