International
URL courte
314
S'abonner

Une nouvelle boulette à ajouter à la collection du ministre britannique des Affaires étrangères. Cette fois-ci, M. Johnson a été incapable de citer le nom de la présidente sud-coréenne.

Tout récemment épinglé pour avoir qualifié l'Afrique de pays, Boris Johnson vient de se distinguer à nouveau. Cette fois, le chef de la diplomatie britannique n'a pas réussi à citer le nom de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, révèle The Sun.

C'est un journaliste de la chaîne Sky News qui a posé la question embarrassante. Pendant un bon moment, le ministre est resté sans voix avant de répondre: « Ehhh… Ce n'est pas un quizz sur les chefs d'État. »

Et d'ajouter: « J'ai le terrible pressentiment que si je continue à répondre à vos questions, vous en trouverez encore d'autres. »

Sur cette note, Boris Johnson a pris ses adieux et a fui la caméra du journaliste.

Boris Johnson, nouveau ministre britannique des Affaires étrangères du gouvernement de Theresa May, a accumulé au fil des ans les boutades plus ou moins drôles et souvent insultantes.

Il s''est également distingué dans des postures ridicules, notamment pendu à une tyrolienne pendant les Jeux olympiques de Londres en 2012 ou plaquant brutalement un enfant sur un terrain de rugby au Japon. Il a également suscité la polémique en posant pour la presse allongé en costume, armé d''un fusil d''assaut AK-47, aux côtés de combattants peshmergas dans les montagnes du Kurdistan en 2015.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Boris Johnson se voit interdire de faire du vélo dans les rues de Londres
Brexit: à minuit moins cinq, Boris Johnson était tout sauf pour…
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
Boris Johnson, Royaume-Uni, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook