Ecoutez Radio Sputnik
    Partisans de Mme Clinton

    Comment les démocrates intimident les grands électeurs républicains aux États-Unis

    © REUTERS / Lucas Jackson
    International
    URL courte
    18047
    S'abonner

    Ce n’est pas la première fois que des grands électeurs se plaignent de pressions provenant des partisans d’Hillary Clinton. Et il ne s'agit pas uniquement de messages menaçants, les opposants de Donald Trump s'adonnant à une véritable «terreur politique»…

    Le Bureau fédéral d'investigation américain (FBI) devrait commencer à vérifier les activités du Parti démocrate en raison des menaces proférées à l'encontre des grands électeurs, ainsi que d'une source obscure de financement des manifestations antirépublicaines, écrit le chroniqueur de l'Observateur, Austin Bay.

    La pression sur les grands électeurs, selon le journaliste, a atteint des formes inouïes. Selon le média, les opposants à Donald Trump ne se bornent pas à des menaces et pratiquent une « terreur politique », brisant des fenêtres et attaquant les « indésirables ».

    « J'ai été menacé plusieurs fois de mort et tout cela afin que je vote pour Clinton », s'exclame un grand électeur du Michigan, cité par le journaliste.

    En outre, le journaliste est persuadé que les manifestations antirépublicaines à travers tout le pays ont été parfaitement orchestrées. Ainsi, l'auteur se réfère aux activités de Robert Creamer, ancien membre du camp de Clinton, qui avançait l'idée d'utiliser des provocateurs lors des rassemblements contre les partisans de Donald Trump.

    Bien qu'il soit très difficile de savoir qui est le « sponsor » de tels événements, il faut prendre en considération que la coordination des manifestations à travers le pays exige des investissements financiers importants, indique Austin Bay, faisant allusion au Parti démocrate.

    Le 19 décembre, le vote des grands électeurs dans chaque État américain définira qui sera le prochain président des États-Unis. Formellement, les électeurs peuvent donner leur voix à n'importe quel candidat, mais de facto ils élisent presque toujours le candidat annoncé. Les changements de dernière minute sont extrêmement rares, car toute voix donnée à un autre candidat tire un trait sur la carrière politique du délégué « malhonnête ».

    Malgré de nombreux sondages et des prévisions qui misaient sur une victoire d'Hillary Clinton, le candidat républicain Donald Trump a remporté l'élection présidentielle du 8 novembre avec 279 grands électeurs contre 228 pour sa rivale démocrate.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les grands électeurs de l’Arizona sont priés de voter contre Trump
    Les grands électeurs peuvent-ils priver Trump de la présidence?
    Tags:
    grands électeurs, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik