International
URL courte
8370
S'abonner

Peu de gens savent qu’au cours de la Grande Guerre patriotique des Vietnamiens ont contribué à la défense de Moscou sur un pied d’égalité avec les soldats soviétiques. Et même s’il est difficile de connaître leur nombre exact, Sputnik a réussi à interviewer la fille de l’un d’entre à ce sujet.

Le char T-90
© Sputnik . Ramil Sitdikov
Grâce à une longue et minutieuse enquête à laquelle des anciens combattants et du Komintern, ainsi que des historiens et les correspondants de Sputnik Vietnam ont pris part, il a été possible de retrouver les noms de sept participants à la guerre de 1941-1945. Six d'entre eux sont arrivés à Moscou sur recommandation de Ho Chi Minh dans les années 30.

Li Phu San est le seul vétéran vietnamien connu qui était encore en vie au moment de la victoire. En 1985, il a été décoré de l'Ordre de la Guerre patriotique de 1ere classe. Dans une interview accordée à Sputnik, sa fille, Le Thi Phuong, qui habite et travaille à Moscou, a raconté le destin de son père.

« Lorsque les fascistes ont attaqué l'Union soviétique, mon père habitait et travaillait à Moscou. Il m'a souvent raconté comment tout le monde rêvait de la victoire, de vivre en paix. Comment, malgré la famine et le froid, chacun aspirait à donner toutes ses forces pour la victoire, » confie Mme Le.

Et de poursuivre :

« Mon père a rejoint l'Armée rouge en tant que volontaire. Il a participé à la défense de Moscou, a travaillé dans un hôpital militaire, il prenait soin des soldats blessés, il donnait assez souvent son sang. »

Les volontaires, qui ont été recrutés partout dans le pays, ont rejoint le régiment international de la brigade spéciale d'infanterie qui avait un secteur de la capitale à défendre, ses arrières touchaient le Kremlin. Le matin du 7 novembre, lorsque, selon Hitler, il aurait déjà dû occuper Moscou, sur la place Rouge une parade militaire a eu lieu. Le 5 décembre 1941, l'Armée rouge a lancé une contre-offensive repoussant les Allemands loin de la capitale. Six soldats vietnamiens y ont participé.

« Après l'anéantissement des fascistes près de Moscou, il a été envoyé, à cause de son état de santé, à l'arrière, à l'est, poursuit la fille du vétéran vietnamien. Il a travaillé à Sverdlovsk (aujourd'hui Ekaterinbourg, ndlr) dans une entreprise qui produisait des armes pour le front. Il partageait avec les travailleurs russes toutes les difficultés de cette époque ».

Il faut bien comprendre qu'il était presqu'impossible d'identifier tous les Vietnamiens qui ont contribué à la défense de Moscou : arrivés à Moscou pour « apprendre le travail révolutionnaire », ils gardaient leurs noms secrets. Il n'était pas possible non plus de correspondre avec eux, ils étaient recherchés par les services de sécurité de la France et de l'Indochine française. Ils changeaient aussi leurs noms pour des noms russes, kirghizes ou kazakhs.

Li Phu San / Ces Vietnamiens qui ont aidé à défendre Moscou pendant la Seconde Guerre mondiale
© Photo
Li Phu San / Ces Vietnamiens qui ont aidé à défendre Moscou pendant la Seconde Guerre mondiale

En 1956, Li Phu San est rentré à Hanoï et est mort à l'âge de 80 ans. 12 ans plus tard, sa fille a déménagé à Moscou pour perfectionner son russe, langue dont l'amour lui a été transmis par son père. Elle a transporté les cendres de son père depuis Hanoï et les a re-enterrées dans l'un des cimetières de la capitale russe que son père à contribuer à défendre. Son fils, le petit-fils du défenseur vietnamien de Moscou, étudie actuellement à l'Université des finances.

Le jour du début de la contre-offensive des troupes soviétiques près de Moscou, le 5 décembre, ainsi que la Journée de la Victoire, le 9 mai, sont toujours célébrés au sein de leur famille.

À l'occasion du 40e anniversaire de la Victoire, en 1985, les familles des anciens combattants vietnamiens dont les noms ont été retrouvés, ont également été décorées de l'Ordre de la Guerre patriotique de 1ere classe. Le général Le Duc Anh, alors qu'il exerçait les fonctions de président du Vietnam, a dit un jour :

« Je suis certain qu'aucun Vietnamien, qui résidait en URSS à cette époque, ne pouvait rester en dehors de cette lutte saine contre le fascisme ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La levée de l'embargo US n'est pas un cadeau pour le Vietnam
Le Vietnam déploie des armements sur des îles contestées
Le Vietnam bientôt équipé de chars russes T-90?
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
Tags:
soldats, guerre, Grande guerre patriotique (1941-1945), Li Phu San, Le Thi Phuong, Vietnam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook