Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou et Paris, sur le podium des plus gros vendeurs d’armes mondiaux

    Moscou et Paris, sur le podium des plus gros vendeurs d’armes mondiaux

    © AFP 2019 SEBASTIEN BOZON
    International
    URL courte
    27433

    Les ventes d’armes totalisaient 370,7 milliards de dollars (environ 350 milliards d'euros) en 2015, la France et la Russie ont toutefois réussi à accroître considérablement leur part face au leader de ce marché, les États-Unis.

    Les producteurs d'armes d'Europe occidentale occupent 25,8 % du marché mondial, soit 95,7 milliards d'euros, grâce à une croissance de 6,6 %, tandis que la Russie a pour sa part également augmenté de 6,2 % ses ventes d'armements, détenant 8,1 % du marché en 2015, a annoncé l'Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

    Les sociétés françaises, elles, connaissent un dynamisme encourageant grâce à de « gros contrats à l'exportation en 2015, comme en Égypte et au Qatar », explique Sipri, ajoutant que « les ventes combinées des six premiers groupes français du Top-100 totalisent 21,4 milliards de dollars en 2015 (plus de 20 milliards d'euros, ndlr), en hausse de 13,1 % ».

    ​Cependant, les ventes d'armes de nombreux fabricants d'Europe occidentale, France comprise, subissent une baisse générale, sur fond des succès commerciaux de groupes majeurs, tels que Dassault, Thales, Safran et autres (13,1 % de hausse), devançant les groupes allemands (hausse de 7,4 %) ou britanniques (+2,8 %).

    À l'est, la volonté de Moscou consiste à continuer « à financer l'achat d'équipement militaire malgré les difficultés économiques », indique l'étude, évoquant l'Inde, puis la Chine et le Vietnam comme les marchés les plus prometteurs et presque exclusifs pour le Kremlin.

    D'après Sipri, les années les plus fastidieuses pour la Russie sont du passé, vu une croissance de 48,4 % en 2014 par rapport à 2013.

    Les États-Unis, de leur côté, se trouvent loin devant, occupant plus de 50 % du marché (210 milliards de dollars, soit plus de 196 milliards d'euros) malgré une baisse de 2,9 %.

    Le soi-disant prix de la percée commerciale de l'année en matière de vente d'armes pourrait bien être attribué à la Corée du Sud avec une hausse de 31,7 % en 2015.

    « Toutes les entreprises sud-coréennes réalisent des ventes d'armes plus élevées en 2015, reflet de leur capacité croissante à répondre à la demande du ministère sud-coréen de la Défense et de leur succès continu sur le marché international », affirme Sipri.

    ​À noter que tous les rapports officiels européens dans le domaine ne contiennent pas les chiffres de la Chine qui s'avère toujours peu favorable à y contribuer.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La police américaine achète des pistolets russes
    Poutine: la Russie exportera plus de produits civils que d’armes
    Nouveaux hélicoptères américains: plus vite, plus loin
    Tags:
    marché mondial, sociétés, ventes d'armes, rapport, croissance, Mirage 2000, Safran, Thales, Dassault Systèmes, SIPRI, Europe occidentale, Vietnam, Qatar, Washington, Stockholm, Corée du Sud, Egypte, Moscou, Chine, Paris, Inde, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik