Ecoutez Radio Sputnik
    Reconstruction du bâtiment du Ministère russe des Affaires étrangères

    Onu: Moscou fustige un nouveau projet de résolution sur la Syrie

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    451002
    S'abonner

    Pour la Russie, le projet de résolution sur la Syrie proposé à l'Onu constitue une provocation.

    Le projet de résolution sur la Syrie soumis au Conseil de sécurité de l'Onu est contreproductif et torpille les efforts déployés par la Russie et les Etats-Unis, annonce le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur son site officiel.

    «  Compte tenu de l'évolution actuelle des événements, le projet en question est contreproductif. Si ceux qui ont intérêt à faire monter la pression dans l'espace médiatique se décident finalement à le soumettre au vote, nous considérerons que cela n'aura aucune utilité et que cela va à l'encontre des approches actuellement approuvées entre Moscou et Washington  », indique le communiqué.

    La diplomatie russe rappelle qu'à la suite d'un entretien entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat américain John Kerry tenu le 2 décembre, «  les experts russes et américains se pencheront prochainement à Genève, à l'initiative des Etats-Unis, sur le problème d'Alep-Est  ».

    «  L'objectif à atteindre est le retrait total des djihadistes de la partie orientale de la ville, prôné depuis de longue date par la Russie. Les itinéraires et les dates du retrait sont à déterminer. Une fois que tous ces détails seront concertés, le régime de cessez-le-feu entrera en vigueur, permettant l'évacuation de djihadistes  » précise le communiqué.

    «  De la sorte, le problème d'Alep-Est pourra être résolu d'une manière efficace, assurant la sécurité des civils, l'acheminement sans à-coups de l'aide humanitaire et la normalisation de la vie dans cette ville  », souligne le document.

    Selon Moscou, la proposition de certains pays membres du Conseil de sécurité de l'Onu de soumettre le projet au vote n'est autre qu'une provocation qui mine les efforts russo-américains.

    Le communiqué rappelle que le projet ne mentionne pas le retrait des djihadistes, mais un cessez-le feu immédiat, donnant aux djihadistes d'Alep-Est un délai de dix jours pour décider s'ils sont prêts ou non à rejoindre la trêve.

    «  Il ne fait aucun doute que cette trêve de dix jours, que les auteurs du projet voudraient généreusement accorder aux djihadistes, serait utilisée, comme par le passé, par ces derniers pour se regrouper et refaire le plein de forces et de moyens, empêchant ainsi la libération d'Alep-Est et prolongeant les souffrances des civils  », conclut le communiqué.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Projet de résolution sur un cessez-le-feu à Alep: provocation, selon Moscou
    Tags:
    projet de résolution, Conseil de sécurité de l'Onu, ministère russe des Affaires étrangères, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik