Ecoutez Radio Sputnik
    Ce manuel lituanien sur «l’intrusion russe» en images pour les plus petits

    Ce manuel lituanien sur «l’intrusion russe» en images pour les plus petits

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    International
    URL courte
    Par
    86451
    S'abonner

    Un enfant averti en vaut deux, considère apparemment le ministère lituanien de la Défense nationale. Le manuel illustré, récemment paru, qui compile toute les informations sur la soi-disant «intrusion» russe, est destiné aux écoliers pour certainement leur donner une première leçon de haine envers leurs proches et voisins russes.

    C'est le ministère lituanien de la Défense nationale lui-même qui distribue activement les guides (30 000 exemplaires à ce jour !), sur comment résister en cas de « brusque » intrusion de la Russie, aux écoliers dans les établissements scolaires, les bibliothèques et dans d'autres organismes publics, relate le quotidien britannique The Guardian. Mais qu'est-ce qui est caché à l'intérieur de ce manuel qui apprend aux enfants lituaniens à se défendre de cet ennemi dangereux qu'est la Russie, de cette Main du Kremlin qui semble vouloir conquérir toute l'Europe et le monde ?

    En fait, il s'agit d'un livre broché de 75 pages, intitulé « Guide de la résistance active », qui compile des instructions qui aideraient à différencier les armes et les matériels militaires russes. Outre cela, le manuel prodigue des conseils pour mener des activités subversives et faire preuve de désobéissance civile dans le cas d'une « occupation ». C'est vraiment du sérieux !

    Vous n'allez pas le croire, mais c'est déjà la troisième édition qui apparait en Lituanie depuis 2014.

    Ainsi, la première édition a vu le jour assez vite après les évènements en Crimée et elle explique comment agir dans les cas extrêmes et dans les conditions de guerre et explique aussi comment organiser des grèves, des blocus, des cyber-attaques ou lancer une désinformation contre des adversaires. À la fin de l'année 2015, une nouvelle édition du livre a été publiée et ses modifications portaient principalement sur sa présentation, avec des illustrations pour enfants.

    La dernière édition du « Guide de la résistance active » est une version « améliorée » et bien plus adaptée pour les enfants : elle contient de réelles photos de matériels militaires et d'armes russes, ainsi que d'autres supports illustrés qui contribueraient à la connaissance de « l'armée de l'adversaire ». Le texte du guide a été aussi modifié, maintenant il désigne plus clairement la Russie comme ennemi potentiel. Les auteurs de l'édition soulignent que le sujet de la résistance civile sur un territoire « occupé par un agresseur » y est pour la première fois évoqué. Ils proposent des méthodes de résistance par la force et non armée.

    En plus des adolescents, les personnes désireuses pourraient aussi obtenir les fameux guides. Les trois éditions du livre sont disponibles sur le site du ministère lituanien de la Défense.

    Même si un scénario envisageant d'attaquer un pays-membre de l'Otan est inimaginable pour la Russie, ce manuel joue parfaitement bien sur les préoccupations des Occidentaux d'une « intrusion » imaginée de la Russie dans les pays Baltes. L'inquiétude principale s'est aggravée suite à la victoire à l'élection présidentielle américaine de Donald Trump et est liée au projet du républicain de revoir la position des États-Unis sur les adversaires l'Otan mais aussi de normaliser les relations avec le Kremlin.

    Selon le ministre lituanien de la Défense nationale Juozas Olekas, l'édition de ce manuel est liée à la demande croissante de la population d'améliorer la sécurité :

    « Nos citoyens veulent avoir des connaissances de base sur comment survivre et nous devons garantir que notre peuple soit prêt à se révolter contre toute sorte d'agression ».

    Povilas Poderskis, un volontaire de l'armée lituanienne âgé de 26 ans, a salué les méthodes d'enseignement de l'auto-défense à la population de la dernière édition du manuel :

    « L'entraînement militaire n'est pas pour tout le monde », a-t-il expliqué. « C'est super d'avoir une vision large sur différentes possibilités de résistance non-violente. C'est une bonne stratégie globale qui peut unir les gens ».

    Résumant tout ce qui précède, il ne reste qu'à dire que les leçons de protection civile en Lituanie deviendraient beaucoup plus riches en sujets… et certainement contribueront à l'éducation des enfants formés, malheureusement depuis leur petite enfance, dans un environnement de haine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Main du Kremlin contrôle-t-elle désormais la Moldavie et la Bulgarie?!
    La Main du Kremlin à la conquête de Mars...
    Otan dans les pays baltes: «Un moyen d’offensive si nécessaire»
    La Russie renonce aux ports des pays baltes qui risquent de perdre 1 md EUR
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, OTAN, pays baltes, Lituanie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik