International
URL courte
551055
S'abonner

Selon François Fillon, candidat de la droite et du centre à la présidentielle française, les résultats du référendum constitutionnel en Italie, qui ont provoqué une crise politique dans ce pays, impliquent la convocation d’un sommet de la zone euro.

La France doit proposer une réunion rapide des chefs d'État de la zone euro pour étudier les mesures éventuelles de soutien en faveur de l'Italie suite à la démission du premier ministre Matteo Renzi, a déclaré lundi François Fillon, candidat de la droite et du centre à la présidentielle française.

« Cette décision provoque un vide politique qui peut avoir des conséquences sur la situation économique et financière de la zone euro. La France devrait l'anticiper et proposer une réunion rapide des chefs d'État de la zone euro pour étudier les mesures éventuelles de soutien à prendre en faveur de l'Italie, en contrepartie d'une restructuration complète de son secteur bancaire », a indiqué M. Fillon dans un communiqué.

Le président du Conseil italien Matteo Renzi a annoncé sa démission après la large victoire du « non » dimanche au référendum sur son projet de réforme constitutionnelle.

Des dirigeants européens avaient demandé au président du Conseil européen Donald Tusk de prévoir un sommet de la zone euro si le « non » venait à l'emporter en Italie, selon les médias.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

En Italie, tout ne fait que commencer avec la démission de Renzi
Italie: démission de Renzi après le «non» au référendum
Un homme menotté frappé et jeté au sol lors d’une interpellation à Neuilly-sur-Marne – vidéo
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
Tags:
zone euro, sommet, François Fillon, Matteo Renzi, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook