International
URL courte
Bombardement d'un hôpital mobile russe à Alep (11)
10965
S'abonner

Deux médecins russes ont été tués et un autre blessé, ainsi que des civils syriens, dans le bombardement d'un hôpital militaire à Alep survenu lundi.

Moscou estime que l'attaque contre un hôpital militaire russe perpétrée lundi à Alep était planifiée, a affirmé aujourd'hui le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

« Cette action a été planifiée par ceux qui, sous la tutelle de leurs sponsors étrangers, cherchent à conserver leurs positions à Alep», a annoncé M. Lavrov à l'issue des négociations avec le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjørn Jagland.

Le Kremlin a de son côté souligné que les terroristes avaient les coordonnées de l'hôpital bombardé à Alep.

« Il y a bien entendu eu un bombardement, la cible avait été déterminée. Cela montre que les combattants qui l'ont effectué possédaient des coordonnées », a indiqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Deux médecins de l'armée russe ont été tués lundi par la chute directe d'un obus sur le service d'accueil de l'hôpital. Un infirmier ainsi que de nombreux civils syriens venus voir les médecins ont été blessés.

Selon le ministère russe de la Défense, la responsabilité de cette attaque incombe aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne et à la France du fait de leur soutien à l'opposition syrienne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Bombardement d'un hôpital mobile russe à Alep (11)

Lire aussi:

Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Les USA imposent de nouvelles sanctions contre la Syrie, qui est sur la liste?
Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden
Avant de vacciner une ministre, Olivier Véran fait une gaffe et se lance dans l’autodérision – vidéo
Tags:
attaque, hôpital mobile, Dmitri Peskov, Thorbjorn Jagland, Sergueï Lavrov, Russie, Syrie, Alep
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook