Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux russe et européen

    «L’hystérie antirusse est contraire aux intérêts de l’UE»

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    11281

    Pour Moscou, la politique antirusse de l’Union européenne et notamment la résolution du Parlement européen appelant l’UE à réagir par un discours "offensif" aux activités des médias russes en Europe, ne font que nuire aux pays européens.

    La position antirusse de l'Union européenne ne fait que nuire à cette organisation, l'UE devrait changer de politique pour améliorer ses relations avec Moscou, a déclaré lundi Vladimir Tchijov, représentant permanent de la Russie auprès de l'Union européenne.

    « Je pense que cette hystérie antirusse est effectivement contraire aux intérêts des pays membres de l'UE et de l'ensemble de l'Union européenne, puisqu'elle détourne l'attention des gouvernements, de la société et des médias des vrais problèmes pour mettre l'accent sur des situations et problèmes artificiels », a indiqué M. Tchijov.

    Selon le diplomate, l'UE doit faire preuve de volonté politique pour « sortir de l'impasse où elle se trouve » et renoncer à la rhétorique antirusse pour améliorer ses relations avec la Russie.

    Le 23 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution appelant l'UE à réagir par un discours offensif aux activités des médias russes en Europe. Selon la résolution, la Russie mène une propagande hostile contre l'Union européenne via notamment les médias tels que Sputnik, la chaîne de télévision RT, la fondation « Le monde russe » et l'agence fédérale aux affaires de la CEI, des expatriés et de la coopération humanitaire internationale (Rossotroudnitchestvo). Le document accuse également l'État russe d'apporter un soutien financier aux partis politiques et aux organisations d'opposition dans les États membres de l'UE.

    Selon le président russe Vladimir Poutine, ce document témoigne d'une dégradation évidente de la démocratie dans les sociétés occidentales. Le président a espéré que l'UE n'imposerait pas de restrictions au fonctionnement des médias russes. La rédactrice en chef de Sputnik et RT, Margarita Simonian a appelé l'Onu, l'Unesco, l'OSCE, Reporters sans frontière (RSF) et d'autres organisations défendant la liberté de la presse à empêcher la suspension des médias russes dans l'Union européenne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Moscou prendra des mesures pour protéger ses médias suite à la résolution du PE
    Résolution contre les médias russes: Zakharova condamne la réaction de l’OSCE
    La résolution du PE contre les médias russes menace la presse européenne
    Résolution de l’UE contre les médias russes, de la «diabolisation»!
    Tags:
    hystérie, résolution antirusse, Union européenne (UE), Vladimir Tchijov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik