International
URL courte
276
S'abonner

Pour réclamer leur indépendance, ils refusent leurs jours de repos: en Catalogne, les maires et les conseillers de centaines de municipalités locales envisagent de travailler mardi prochain bien que ce soit le Jour de la Constitution espagnole, un jour férié dans le pays.

Quelque 200 mairies catalanes présidées par les représentants des partis qui insistent sur le détachement de la Communauté autonome de l'Espagne et qui refusent de respecter la loi principale du pays, veulent travailler un jour férié. Les partisans des mouvements La gauche républicaine de Catalogne, La Candidature d'unité populaire (CUP), Les Démocrates de Catalogne et Le Parti démocrate européen catalan sont parmi ces opposants, relatent les médias locaux. En outre, une centaine d'autres municipalités où des partisans de l'indépendance sont les représentants de l'opposition envisagent aussi de travailler ce jour-là.

million de Catalans ont pris part à des manifestations
© AFP 2020 Josep Lago

Ce n'est pas la première fois que les défenseurs de cette idée sacrifient leur droit au repos pour réclamer leur indépendance. Par exemple, les autorités de la ville espagnole de Badalone présidée par des partisans de l'indépendance ont fait la même chose le 12 octobre, à l'occasion de la Journée internationale de l'Espagne.

Les autorités catalanes, ainsi que certains organismes publics, considèrent que la Communauté autonome doit devenir indépendante de l'Espagne et font des pas dans cette direction. Ces démarches sont jugées illégales par les autorités espagnoles et par le Tribunal constitutionnel du pays.

Ces derniers temps, de nombreux partisans de l'indépendance de la Catalogne ont manifesté. Par exemple, un peu moins d'un million de Catalans ont pris part à des manifestations à l'occasion de la Journée nationale de la Catalogne le 11 septembre. Les organisateurs des manifestations, l'Assemblée nationale catalane et Omnium Cultural, ont qualifié l'événement de « célébrations de la future République auxquelles chacun peut se joindre ».

Pourtant, le projet de détachement de l'Espagne qui devrait aboutir à la mi-2017, avance quand même moins vite que prévu, principalement à cause de divergence d'opinions. Ainsi, selon les derniers sondages au sein du gouvernement de la Catalogne, les partisans du détachement de la Catalogne de l'Espagne et leurs adversaires sont au coude à coude : 45,1 % sont pour l'indépendance, 44,9 % sont contre.

Cependant, le 6 octobre, le parlement catalan a adopté une résolution où il a décidé d'organiser d'ici septembre 2017 un référendum sur l'indépendance de la Communauté autonome de l'Espagne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le tribunal constitutionnel espagnol ordonne à la Catalogne de permettre la corrida
Le Tribunal supérieur de Catalogne rejette les plaintes contre la déclaration de rupture
Catalogne: 17 demandes de référendum plus tard…
Catalogne: Madrid présente une requête devant la Cour constitutionnelle
Tags:
jours fériés, Constitution, référendum, Gauche républicaine de Catalogne (ERC), Démocrates de Catalogne, Parti démocrate européen catalan, Candidature pour l'unité populaire (CUP, coalition catalane), Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook