International
URL courte
49035
S'abonner

Le président américain Barack Obama a précisé les délais de lutte contre le terrorisme et a défini les «causes principales du terrorisme».

Le président américain Barack Obama estime que la lutte contre l'extrémisme et le terrorisme s'inscrit dans la longue durée.

« Dire que nous avons fait des progrès ne signifie pas que la mission est accomplie. La menace persiste. Et cette menace de mort va nous hanter pour les années à venir. Dans de trop nombreux pays, surtout au Proche-Orient, c'est l'anarchie, et cela couvait depuis des décennies. Et cela a libéré des forces que nous allons mettre une génération à anéantir », a déclaré le président américain dans son discours contre le terrorisme prononcé en Floride.

Parmi les facteurs négatifs, le chef d'État américain a désigné les « faux prophètes qui altèrent l'islam », notamment en Syrie.
Evoquant les menaces à l'intérieur des États-Unis, M. Obama a souligné la menace liée aux « terroristes solitaires qui se radicalisent sur Internet ».

« Les terroristes ne parviendront jamais à détruire les Etats-Unis, a expliqué Barack Obama, mais nous pouvons parfaitement nous anéantir de l'intérieur si nous ne respectons pas nos valeurs », a-t-il souligné.

Ce discours de Barack Obama est sa dernière intervention portant sur la sécurité nationale en tant que président des États-Unis.

Barack Obama quittera son poste le 20 janvier 2017 pour céder sa place au président élu Donald Trump.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump doit réussir là où Obama a subi un échec
Obama veut renforcer l'accord nucléaire avec l'Iran
Obama chambré pour sa poignée de main avec Poutine
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Tags:
lutte, extrémisme, terrorisme, Proche-Orient, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook