Ecoutez Radio Sputnik
    Le président philippin Rodrigo Duterte

    Après avoir été invité pour prendre un café par Trump, Duterte se sent «saint»

    © REUTERS / Kim Kyung-Hoon
    International
    URL courte
    3351
    S'abonner

    Selon le président philippin, Donald Trump a beaucoup apprécié sa politique de la lutte dure contre les trafiquants de drogues et l'a invité aux États-Unis pour boire une tasse de café.

    Le dirigeant philippin Rodrigo Duterte a eu une conversation téléphonique avec le président américain élu Donald Trump. Suite à ce coup de fil, M. Duterte a fait une déclaration inattendue. Il a notamment fait savoir qu'il se sentait « comme un saint ».

    Le président des Philippines voulait probablement parler d'« absolution » parce que, contrairement à Barack Obama, Donald Trump a apprécié les mesures antidrogues sévères, lancées par M. Duterte, pour lutter contre les trafiquants de drogues.

    Donald Trump l'a également invité à prendre un café s'il se rend à Washington ou New York, et a souhaité comprendre comment M. Duterte communiquait avec les médias ainsi que traitait les critiques et le public, informe le journal Washington Post.

    « Oh, président Duterte, nous devrions réparer nos mauvaises relations… vous faites très bien », a dit Rodrigo Duterte rapportant les paroles du président élu Donald Trump, ajoutant : « Alors maintenant, si vous écoutez ce que Trump m'a dit, je suis devenu comme un saint. »

    Le leader philippin a raconté que M. Trump lui avait demandé de ne pas se soucier des critiques des Américains, en le citant : « Vous faites le bien, allez-y. »

    De plus, le chef des Philippines a déclaré que Donald Trump avait souhaité que son plan contre la drogue réussisse et a affirmé qu'il avait assuré le président élu que les Philippines maintiendraient leurs liens avec les États-Unis, une rhétorique contraire à l'hostilité habituelle de M. Duterte envers l'administration Obama.

    Rodrigo Duterte est connu pour avoir lancé une vraie guerre contre le crime organisé à travers son pays, mais aussi pour ses prises de positions qui tranchent sur les leaders mondiaux, dont Barack Obama, Ban Ki-moon et même le Pape François.

    En particulier, le dirigeant philippin est connu pour ses déclarations virulentes à l'endroit de son homologue américain Barack Obama. M. Duterte a provoqué un scandale international en qualifiant Barack Obama de « fils de pute » après que ce dernier a exprimé sa préoccupation au sujet de la situation en matière de droits de l'homme aux Philippines faisant référence à la campagne anti-trafiquants musclée du président philippin. Ensuite, le chef d'État des Philippines a déclaré que Barack Obama pouvait « aller au diable » si les États-Unis ne voulaient plus vendre des armes à son pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


    Lire aussi:

    Le président philippin veut se rendre en Russie
    Des terroristes tentent de tuer le président philippin
    Le président philippin souhaite un rapprochement avec la Russie et la Chine
    Le président philippin affirme que Poutine est son idole
    Tags:
    café, diplomatie, Donald Trump, Rodrigo Duterte, États-Unis, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik