International
URL courte
4130
S'abonner

Le Danemark semble avoir trouvé un moyen efficace pour empêcher les réfugiés qui mentent sur leur âge d'obtenir le droit d'asile dans ce pays.

Un des problèmes résultant de la crise migratoire de 2015 est l'évaluation correcte de l'âge des demandeurs d'asile. Pour résoudre ce problème, le Danemark a recours à des méthodes médicales afin d'évaluer l'âge des demandeurs d'asile, contrairement à sa voisine du nord, la Suède, qui considère les propos des demandeurs d'asile concernant leur âge comme fiables.

Les tests effectués par le service d'immigration danois (DIS) en coopération avec le département de médecine légale de l'Université de Copenhague ont révélé que des centaines de demandeurs d'asile avaient menti sur leur âge, relate le quotidien danois Jyllands-Posten.

Après avoir radiographié les dents et des articulations des demandeurs d'asile, les médecins danois ont conclu que 74 % des jeunes hommes du groupe « suspect » (soit environ 600 personnes) étaient en réalité adultes. Le nombre d'examens médicaux, commandés par le DIS, a augmenté de plus de deux fois par rapport à l'année 2015, année record pour les vérifications d'âge. Plus de 1 000 vérifications d'âge devraient être effectués d'ici la fin de l'année 2016.

La cause principale de l'augmentation du nombre de vérification d'âge est lié à la croissance de l'afflux de mineurs, surtout des Nord-Africains, arrivant sans papiers d'identité pour déterminer leur âge réel. Les migrants se font passer pour des mineurs afin d'obtenir des avantages qui ne sont pas accessibles aux adultes, comme par exemple la possibilité d'amener leurs parents au Danemark.

Selon le ministre danois de l'Immigration et de l'Intégration, Inger Støjberg, le grand nombre de tricheurs démasqués prouve que les services de migrations fonctionnent comme il se doit.

« Le Service danois de l'immigration fait un effort pour révéler les fraudes », a déclaré Inger Støjberg dans une interview accordée à Jyllands-Posten.

Cependant, Eva Singer, responsable de l'asile auprès du Conseil danois pour les réfugiés, a averti que la situation en matière de vérification de l'âge est assez troublante.

« Beaucoup de ces personnes ne connaissent même pas leur âge exact, car dans leur pays d'origine ces données ne sont pas enregistrées », a déclaré Eva Singer.

Selon Mme Singer, les autorités danoises d'immigration ont tendance à négliger l'examen des documents, en se fondant uniquement sur les tests d'âge.

En 2015, le Danemark a accueilli plus de 20 000 demandeurs d'asile, dont 2 000 étaient des enfants non accompagnés. En ce qui concerne la Suède, en 2015, ce pays a enregistré un nombre record de 163 000 demandeurs d'asile, dont environ 35 000 ont été qualifiés de mineurs.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Journaliste agressé: la crise migratoire s'aggrave à Paris
Une nouvelle arme européenne pour combattre la crise migratoire
La crise migratoire, seul point commun dans les relations UE-Turquie
Tags:
examen, crise migratoire, médecine, migrants, Eva Singer, Inger Støjberg, Danemark, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook