Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump dément les informations sur l'ingérence de la Russie dans la présidentielle US

    © AFP 2019 JEFF KOWALSKY
    International
    URL courte
    14371

    Selon Donald Trump, les informations selon lesquelles la Russie aurait piraté les serveurs du Parti démocrate des États-Unis sont politiquement motivées.

    Le président élu américain Donald Trump a rejeté les hypothèses selon lesquelles la Russie se serait ingérée dans la présidentielle américaine, notamment pendant la la campagne électorale.

    « Je n'y crois pas. Je ne pense pas qu'ils soient intervenus », a-t-il déclaré, répondant à la question d'un journaliste du magazine Time qui l'a nommé personne de l'année 2016.

    Trump a également suggéré que les conclusions des milieux du renseignement selon lesquelles la Russie se trouvait derrière le piratage des serveurs du Parti démocrate des États-Unis étaient politiquement motivées.

    L'administration Obama et l'état-major de la candidate démocrate Hillary Clinton avaient accusé la Russie d'avoir piraté les serveurs du Parti démocrate ainsi que la boîte électronique de John Podesta, chef de l'état-major de l'ex-secrétaire d'État. Les documents, publiés par WikiLeaks, ont jeté le discrédit sur Hillary Clinton et son entourage.

    Mais après la présidentielle qui s'est tenue le 8 novembre, la Maison Blanche a reconnu que la Russie n'avait exercé aucune influence sur l'élection.

    L'administration présidentielle a alors souligné que la présidentielle avait été « ouverte et honnête », du point de vue de la cybersécurité.
    Pour sa part, Donald Trump a déclaré avoir l'intention de rétablir de bonnes relations avec la Russie et son président Vladimir Poutine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kerry essaie de s'entendre avec la Russie sur la Syrie avant l'investiture de Trump
    Brexit ou Trump, seule la Russie et ses médias sont coupables
    À Paris, Trump Jr a discuté Russie et Syrie avant l’élection présidentielle
    Un homme armé d’un couteau commet une agression à Villejuif, il aurait crié «Allahu Akbar»
    Tags:
    ingérence, élection présidentielle, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik