Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Le Tibet, un sujet plus que sensible dans la politique chinoise de Trump

    © REUTERS / Nancy Wiechec
    International
    URL courte
    16121
    S'abonner

    Alors que le président élu américain Donald Trump confirme sa volonté de désigner en tant qu’ambassadeur en Chine une connaissance du président Xi Jinping, l’intrigue concernant le développement des relations entre les deux pays ne disparaît pas. Pourquoi cela?

    La politique chinoise du président élu américain Donald Trump demeure toujours incertaine. La volonté de désigner en tant qu'ambassadeur à Pékin une connaissance du président Xi Jinping est cependant accompagnée par une démarche antagoniste : un entretien récent avec la présidente taïwanaise, le premier depuis 40 ans.

    Il sera difficile pour les États-Unis de revoir leur politique de soutien au dalaï-lama et aux séparatistes du Tibet après l'investiture de Donald Trump, estime l'expert de l'Institut des relations internationales de l'Université de Nankin Zhu Feng dans un commentaire pour Sputnik.

    « Une des raisons est de mettre l'accent sur le soutien à la "démocratie" et aux "libertés religieuses" — dans la tradition des représentants de l'administration américaine et des autorités du pays. En réalité, cela n'a aucun lien avec la question du Tibet et représente une ingérence violente dans les affaires intérieures de la Chine », déclare l'expert.

    Dans cette situation, la rencontre potentiel entre Donald Trump et le dalaï-lama peut être considérée, du point de vue politique, comme un pas en arrière, compte tenu des protestations provoquées par une rencontre de ce genre avec Barack Obama, en juin dernier.

    « Je crois que Donald Trump est une personnalité pragmatique. Dans ce cas-là, il se rend compte des intérêts de la politique étrangère américaine. Actuellement, il est difficile de dire si un entretien ou une rencontre entre Donald Trump et le dalaï-lama aura lieu, parce que derrière ça, il y aurait peut-être un but essentiel — une tentative de pression douce sur la Chine et le président Xi Jinping », estime l'expert de l'Institut des problèmes internationaux actuels de l'Académie diplomatique du ministère russe des Affaires étrangères Andreï Volodine.

    Toutes hypothèses concernant le sujet du Tibet dans la politique de Donald Trump peuvent être considérées comme hâtives, estime l'expert de l'Université de Saint-Pétersbourg Alexandre Sergounine dans un commentaire pour Sputnik. Les conseillers du président élu américain sont concentrés sur les sujets de riposte à la Chine dans le domaine commercial et géopolitique, indique l'expert.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les partisans de Trump et de Sanders ont leurs sites de rencontre
    Donald Trump bouleverse l’utilisation des réseaux sociaux
    Trump suspend la conception du nouvel avion présidentiel
    Pékin promet de riposter aux «provocations» de Trump
    Tags:
    commerce, diplomatie, Xi Jinping, Donald Trump, Tibet, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik