Ecoutez Radio Sputnik
    Sputnik. Opinions: l’Europe et les USA se prononcent sur l’«autorisation» du dopage

    Sputnik. Opinions: l’Europe et les USA se prononcent sur l’«autorisation» du dopage

    CC BY 2.0 / Michael Coghlan / Running Shapes
    International
    URL courte
    Sputnik.Opinions (33)
    11112

    Certains sportifs ne doivent pas prendre les médicaments qui leur sont prescrits si ceux-ci font partie de la liste des produits interdits par l’AMA. Telle est l’opinion de la majorité des Européens et des Américains, selon un sondage Ifop mené pour l’agence d’information et radio Sputnik.

    Ils sont 66 % des Polonais, 50 % des Italiens et des Allemands et 48 % des Français à être opposés à l'utilisation par les sportifs souffrant de maladies chroniques de médicaments considérés comme dopants. Par ailleurs, 11 % des Polonais, 14 % des Français, 16 % des Italiens, 17 % des Américains, 19 % des Allemands, 19 % des Espagnols et 22 % des Britanniques estiment qu'il faut mettre les sportifs en compétition dans des conditions égales, quelle que soit la maladie qu'un sportif peut avoir.

    Sputnik. Opinions: l’Europe et les USA se prononcent sur l’«autorisation» du dopage
    © Sputnik.

    Les Britanniques, les Américains et les Espagnols sont les plus tolérants quant à l'utilisation du dopage « autorisé »: respectivement 27 %, 28 % et 31 % reconnaissent le droit des athlètes à prendre des médicaments dopants.

    Le 9 décembre, Richard MacLaren, président d'une commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), devra publier la deuxième partie de son rapport sur le dopage. Selon le directeur général de l'AMA Olivier Niggli, M. MacLaren présentera aux commissions antidopage du Comité international olympique (CIO) les faits découverts lors de son enquête.

    Le sondage a été réalisé par l'Ifop entre le 22 et le 26 octobre 2016 auprès de 7 043 résidents majeurs en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Pologne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Les résultats sont représentatifs du sexe, de l'âge et de la géographie de la population. La marge d'erreur maximale par pays est de +/- 3,1 % avec un intervalle de confiance de 95 %.

    À propos du projet Sputnik.Opinions

    Le projet international d'étude de l'opinion publique Sputnik.Opinions a été lancé en janvier 2015, en partenariat avec les célèbres instituts Populus, Ifop et forsa. Dans le cadre du projet Sputnik.Opinions des sondages sont régulièrement menés dans les pays d'Europe et aux États-Unis sur des sujets sociaux et politiques d'actualité.

    Dossier:
    Sputnik.Opinions (33)

    Lire aussi:

    En Russie, un système anti-dopage à la pointe du progrès dès 2017
    Des sportifs US sous cocaïne avant les JO de Rio
    Poutine promulgue une loi antidopage sanctionnant les entraîneurs
    La Fédération internationale de ski demande «des preuves réelles du dopage en Russie»
    Tags:
    sondages, dopage, sondage
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik