International
URL courte
Situation à Alep (2016) (180)
15357
S'abonner

Selon les médias US, une entente entre Moscou et Washington permettant aux civils et aux terroristes du Front al-Nosra équipés d’armes légères de quitter Alep-Est serait mise en application d’ici 48 heures. D'ailleurs, un diplomate russe a démenti cette information et le département d'État US ne l'a pas confirmée.

La Russie et les États-Unis sont tombés d'accord pour mettre en place des couloirs humanitaires à Alep-Est permettant aux civils et aux terroristes du Front al-Nosra munis d'armes légères de quitter la ville, annoncent les médias américains.

Selon l'agence Reuters, qui cite un responsable de l'opposition, l'entente sera mise en application d'ici 48 heures si les rebelles acceptent cette proposition.

Les membres du Front al-Nosra devront se rendre dans la province d'Idlib, les autres terroristes pourront ensuite partir où ils veulent à condition de déposer leurs armes lourdes.

Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, la Russie et les États-Unis ne se sont pas encore entendus sur le départ des terroristes d'Alep-Est.

« Les informations diffusées par les agences occidentales ne sont pas toujours vraies (…). Le départ des terroristes fait l'objet d'ententes spéciales avec les États-Unis. Nous ne sommes pas encore parvenus à une entente parce que les États-Unis insistent sur des modalités inacceptables de cessez-le-feu et d'arrêt des hostilités qui garantiraient une liberté de déplacement totale pour les adversaires des troupes gouvernementales syriennes », a indiqué M. Riabkov.

Il a tenu à rappeler que la Russie et ses militaires engagés à l'opération en Syrie oeuvraient depuis longtemps pour garantir la sécurité de ceux qui se trouvent à Alep. Selon lui, il n'est pas question de formuler des propositions que l'opposition devrait examiner.

« Je ne comprends pas quelles sources d'information utilisent ceux qui cherchent à bouleverser ainsi l'espace médiatique », a noté M. Riabkov.

Pour l'instant, le département d'État US ne commente pas ces informations, a déclaré dimanche la porte-parole du département d'État Elizabeth Trudeau.

Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé samedi que les autorités syriennes contrôlaient 93 % du territoire d'Alep. Les militaires syriens ont, assuré l'évacuation d'au moins 78 000 civils depuis le début de leur opération antiterroriste à Alep. Plus de 1 300 terroristes ont déposé les armes et quitté Alep pour se rendre dans les régions contrôlées par Damas. 1 270 terroristes ont été amnistiés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation à Alep (2016) (180)

Lire aussi:

Près de 80.000 civils évacués depuis le début de l’opération pour libérer Alep
Qui empêche les civils de quitter Alep-Est?
Kerry exhorte l'opposition syrienne à Alep à faire le premier pas vers la paix
Un prêtre orthodoxe grièvement blessé par balles devant une église à Lyon - vidéos
Tags:
couloir humanitaire, civils, évacuation, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Département d'Etat des Etats-Unis, Front al-Nosra, ministère russe des Affaires étrangères, Elizabeth Trudeau, Sergueï Riabkov, Alep-Est, Alep, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook