Ecoutez Radio Sputnik
    Situation près de Mossoul

    La coalition permet aux djihadistes de Daech de se retirer de Mossoul

    © REUTERS / Zohra Bensemra
    International
    URL courte
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
    78863

    Les forces de l’État islamique quittent en masse Mossoul (Irak) pour Deir ez-Zor et Raqqa (Syrie), où la coalition internationale dirigée par les États-Unis a suspendu cette semaine ses activités contre ce groupe terroriste.

    Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé dimanche que quelque 5 000 combattants de Daech avaient quitté Mossoul, en Irak, pour se diriger vers les villes syriennes de Deir ez-Zor et de Raqqa où la coalition internationale dirigée par les États-Unis a suspendu cette semaine ses activités contre l'État islamique.

    « Il se peut qu'on ait tout bonnement permis aux terroristes de se retirer de Mossoul ( …) Cela s'explique sans doute par la volonté de l'administration du président américain sortant Barack Obama d'obtenir des résultats spectaculaires dans la lutte contre le terrorisme », a estimé l'expert russe Sergueï Demidenko.

    Et d'expliquer qu'il s'agissait de toute évidence d'un calcul purement stratégique.

    « Il est plus facile d'en déloger les combattants de Daech pour proclamer la réussite de l'opération », a supposé M. Demidenko, ajoutant qu'il s'agissait avant tout d'une réussite informationnelle.

    Armée irakienne près de Mossoul
    © AP Photo / Marko Drobnjakovic

    L'expert rappelle que tout cela se produit sur fond de progrès enregistrés à Alep par l'armée syrienne et les forces aérospatiales russes.

    « Aussi la coalition occidentale essaie-t-elle elle aussi de remporter une victoire dans sa zone de responsabilité, en libérant la ville de Mossoul », conclut-il.

    L'opération de libération de Mossoul, deuxième plus grande ville irakienne et principal bastion de Daech dans le pays, a été lancée le 17 octobre dernier. L'assaut est mené par l'armée, la police et les unités antiterroristes irakiennes, épaulées par les milices chiites sur le terrain et soutenues par l'aviation de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis.Les milices chiites irakiennes ont entièrement encerclé la ville, privant ainsi les terroristes de Daech de leurs voies d'approvisionnement depuis le territoire syrien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

    Lire aussi:

    Frappe US sur Mossoul: erreur ou «crime de guerre»?
    Un attentat-suicide de Daech fait 24 morts à Mossoul
    Plus de 500.000 habitants de Mossoul privés d’eau potable
    Tags:
    opération, coalition, armée, offensive de Mossoul, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Etat islamique, Sergueï Demidenko, Barack Obama, Deir ez-Zor, Raqqa, Mossoul, Alep, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik