International
URL courte
26222
S'abonner

L’ancien ambassadeur américain à Moscou Michael McFaul craint que le président élu américain Donald Trump nomme le PGD d’ExxonMobil Rex Tillerson au poste de secrétaire d’État américain… parce que ce dernier est en mesure d’améliorer les relations avec la Russie.

Lors d'une émission télévisée diffusée sur la chaîne américaine NBC, l'ancien ambassadeur américain à Moscou Michael McFaul a confié qu'il était préoccupé par la nomination éventuelle de Rex Tillerson au poste de secrétaire d'État américain.

Auparavant, les médias ont indiqué que Donald Trump comptait désigner le patron du groupe pétrolier Exxon au poste de chef de la diplomatie américaine. Sa candidature a immédiatement fait tiquer les démocrates et certains républicains qui ont dénoncé le fait que Tillerson avait des liens avec la Russie, car son entreprise ExxonMobil a des projets communs avec le géant pétrolier russe Rosneft et qu'il entretiend une relation particulièrement étroite avec le président russe Vladimir Poutine.

McFaul a également ajouté qu'il considérait comme justes les sanctions antirusses introduites notamment contre Rosneft et son dirigeant Igor Setchine.

Le conseiller de Donald Trump Carter Page a cependant souligné que des compagnies américaines et européennes étaient fort intéressées de faire un retour dans toute une série de secteurs de l'économie russe. Évoquant la récente privatisation de 19,5 % des actions du géant pétrolier russe Rosneft, à laquelle a participé le consortium Glencore et le fonds souverain du Qatar, M. Page a souligné que c'était là un autre exemple du fait que les sanctions russes ont surtout nui non aux compagnies russes, mais au business occidental.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’ex-ambassadeur US McFaul affirme être frappé de sanctions russes
Trump ne veut pas recevoir de briefings de sécurité quotidiens
Les services secrets US derrière «l’ingérence de Moscou» dans la présidentielle?
Intervention de Moscou dans les élections US? «Ridicule», selon Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook