International
URL courte
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
5112
S'abonner

Le scandale de la Saint-Sylvestre l'an passé à Cologne a profondément choqué l’opinion allemande et nourri les critiques envers la politique migratoire «généreuse» de la chancelière Angela Merkel et l’inaction de la police.

Les autorités de la ville de Cologne en Allemagne ont annoncé lundi des mesures de sécurité nettement renforcées pour la nuit du Réveillon afin d'éviter que la vague d'agressions sexuelles commise l'an dernier ne se répète, apprend la presse locale.

Quelque 1 500 policiers seront déployés dans les rues de la ville rhénane, contre 140 lors de la dernière Saint-Sylvestre, lorsque des centaines de femmes avaient été agressées par plusieurs dizaines de migrants.

Il s'agit ainsi d'un décuplement des forces de police en centre-ville, qui seront assistées par des salariés d'entreprises de sécurité privées. En outre, la vidéosurveillance sera renforcée, avec des centaines de caméras supplémentaires et des agents de police équipés de caméras portables.

Les forces de l'ordre porteront une attention particulière au secteur compris entre la place de la cathédrale et la gare de Cologne, où l'essentiel des agressions avaient été perpétrées il y a un an. Au total, les autorités avaient alors reçu 1 200 plaintes, dont plus de 500 pour des faits à caractère sexuel. La réputation de la police de Cologne a fortement pâti de cette funeste soirée, alors que son chef Wolfgang Albers a été contraint de démissionner.

Cette fois, la police assure par ailleurs surveiller les réseaux sociaux pour éviter que, comme l'an passé, des groupes d'agresseurs se donnent rendez-vous à Cologne pour « s'amuser » avec les jeunes femmes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

Lire aussi:

Harcèlements de Cologne: Pegida prépare une réponse
Après Cologne, les Allemandes apprennent à frapper les points sensibles
Violences à Cologne: Merkel annule sa visite à Davos
Tags:
plainte, réseaux sociaux, politique d'hospitalité, police, agressions sexuelles, migrants, Wolfgang Albers, Angela Merkel, Cologne, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook