International
URL courte
14451
S'abonner

La présidentielle US devenant du passé, les forces de l’ordre américaines semblent avoir du mal à trouver la vraie cause des cyberattaques survenues. Une situation qui ressemble à une répartition des pouvoirs, selon Maria Zakharova.

Les différends entre les services spéciaux américains sur la question des cyberattaques, dont la Russie s'est trouvée accusée, ressemblent à une redistribution de zones d'influence, a indiqué sur sa page Facebook la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

« Cette histoire avec le "piratage" ressemble à un règlement de comptes entre les forces de sécurité américaines pour la redistribution des pouvoirs », a écrit la représentante de la diplomatie russe.

Auparavant, le bureau du directeur du Renseignement national (Office of the Director of National Intelligence, ODNI) n'avait pas soutenu la position de l'Agence centrale de renseignement (Central Intelligence Agency, CIA) sur les cyberattaques russes soutenant le président élu Donald Trump lors de l'élection américaine.

Donald Trump avait de son côté qualifié de « ridicules » toutes déclarations sur la participation du Kremlin dans la présidentielle aux États-Unis, car Washington en avait à maintes reprises accusé la Russie sans pourtant apporter la moindre preuve.

Vladimir Poutine, avait également déclaré que les documents publiés par les hackers n'avaient rien à voir avec les intérêts de la Russie et que cette crise ne servait qu'à détourner l'attention du contenu des documents révélés. De ce pas, Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, avait qualifié les accusations contre Moscou de « totalement  infondées ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les services secrets US derrière «l’ingérence de Moscou» dans la présidentielle?
Intervention de Moscou dans les élections US? «Ridicule», selon Trump
Rapport de la CIA sur l’ingérence russe dans les élections US: l’équipe Trump s’en moque
Tags:
Bureau du directeur du renseignement national (ODNI) américain, diplomatie, piratage, cyberattaque, règlement de comptes, services secrets, Présidentielle américaine 2016, Kremlin, CIA, Dmitri Peskov, Donald Trump, Vladimir Poutine, Maria Zakharova, Moscou, Washington, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook