Ecoutez Radio Sputnik
    drapeaux de l`US et de Cuba

    Agent double: comment j’ai dupé la CIA pour le compte de Castro

    © REUTERS / Enrique De La Osa
    International
    URL courte
    10322
    S'abonner

    Un pédiatre cubain a été recruté par la CIA à la fin des années 1970 pour surveiller les opérations intérieures et extérieures de La Havane. Pourtant, c’était en réalité un agent double, transmettant des informations à des agences de renseignement de la Havane. Il dévoile à Sputnik les plans américains visant mettre fin à la révolution cubaine.

    Médecin comme son père, Eduardo Sagaro a obtenu son diplôme à l'Université de La Havane en 1968 et exerce la médecine depuis près de 50 ans. Pourtant, derrière cette vie ordinaire, il a toujours eu une seconde vie. 

    Eduardo explique à Sputnik que la CIA avait plusieurs raisons de s'intéresser à lui. Premièrement, parce qu'il avait fait ses études primaires dans des écoles américaines et parlait anglais. Deuxièmement, car son père était fonctionnaire du gouvernement cubain au sein du système national de santé et de l'Académie des sciences.

    « J'ai été contacté par le renseignement [cubain, ndlr], ils m'ont demandé si j'accepterais de travailler comme agent et je leur ai dit que je n'avais aucune raison de dire non. Ils m'ont préparé et m'ont envoyé comme appât à l'étranger. Ensuite, la CIA s'est également intéressée à moi, et après une longue période, environ un an, ils ont décidé de me recruter », raconte Eduardo.

    M. Sagaro a expliqué que la CIA était principalement intéressée par les problèmes de santé à Cuba et l'implication de Cuba dans la guerre d'Angola pour l'indépendance contre le Portugal. Formé par des ingénieurs envoyés des États-Unis, l’agent double communiquait avec le siège de l'agence à Langley, en Virginie, par le biais des transmissions radiophoniques codées, faisant passer des codes dans des compartiments secrets de ses souliers et de son portefeuille.

    Et d’ajouter que l'agence s'était renseignée sur la réponse du Système national de santé aux maladies comme l'hépatite B et la conjonctivite, qui représentaient à l'époque un problème crucial à Cuba.

    A la question de savoir si les États-Unis ont mis en place des systèmes d'armes biologiques contre la révolution cubaine, il répond: « Je pense que oui ».

    « Ils étaient également intéressés par l'impact de ces épidémies. Comment ont réagi les urgences et les hôpitaux, y avait-il des médicaments disponibles. Comment le gouvernement cubain se procurait des produits chimiques contre les moustiques? », explique-t-il.

    Prié par Sputnik de dévoiler s’il pense que la CIA s’intéressait à ces sujets afin de guérir toutes ces maladies à Cuba, M. Sagaro répond en riant: «Pas vraiment! »


    Lire aussi:

    Premier accord politique entre l'UE et Cuba!
    Cuba bientôt dans l’orbite étatsunienne ?
    «Donald Trump poursuivra la levée du blocus de Cuba»
    Embargo contre Cuba: les USA prennent une décision historique
    Le Kremlin explique ses plans pour rétablir sa présence militaire au Vietnam et à Cuba
    Tags:
    conjonctive, agent double, hépatites, maladies, services secrets, santé, renseignement, CIA, Cuba, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik