Ecoutez Radio Sputnik
    La ville syrienne d'Alep

    Pierre Le Corf fustige les terroristes d'Alep-Est, «cités en héros»

    © REUTERS / Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    25981

    Les terroristes massacrent des gens à Alep, selon le témoignage de l’humanitaire français Pierre Le Corf à Sputnik. Pour lui, il n'y a aucune preuve des massacres de la part des forces armées syriennes qui libèrent Alep.

    Les terroristes d'Alep, qui sont cités en héros dans les médias internationaux, sont en majorité des groupes islamiques qui ont perpétré des massacres sans fin, a affirmé Pierre Le Corf, le fondateur de l'ONG humanitaire WeAreSuperheroes, dans une interview accordée à Sputnik.

    « Ce sont des gens qui coupent des têtes. Ce ne sont pas des gens qui viennent nous apporter la liberté. Ce ne sont pas des "démocrates" », a déploré Pierre Le Corf, ajoutant qu'« il y a évidemment des gens qui étaient contre le gouvernement, on peut respecter ça, chacun a son opinion, son avis, etc., il n'y a pas de problème. Mais au milieu de tout ça il y a (…) des djihadistes ».

    Pierre Le Corf a également appelé à prêter plus d'attention aux crimes de guerre commis par les terroristes, si souvent décrit comme de simples rebelles dans les médias.

    « Les gens devaient payer des sommes monstrueuses (aux terroristes, ndlr) pour avoir l'accès à la nourriture. (…) C'est que les gens étaient à la fois otages de cette guerre, otages des bombes mais aussi otages des terroristes. Il y a pas tout blanc, il y a pas tout noir », a affirmé Pierre Le Corf.

    De plus, à part les prises de position de l'Onu sur les massacres à Alep, dont Moscou attend toujours les preuves concernant les ONG indépendantes sur place, plusieurs médias internationaux recourent à des témoignages parfois très douteux. Ainsi, souvent, les témoins choisis sont des journalistes professionnels ou bien des activistes politiques et non pas des habitants de la ville.

    « C'est une grande question auquel j'aurais du mal à répondre. J'ai lu les rapports qui ont été écrits, qui ont été également requalifiés rapidement de non-prouvables. Je ne peux pas vraiment avoir d'avis sur la question (…). Beaucoup de médias ont diffusé des scènes de massacres, (…) des gens brûlés vivants », a estimé pour sa part Pierre Le Corf, ajoutant qu'« en étant ici je n'ai jamais entendu parler de ça. J'ai entendu parler de ça dans les médias. (…) Ça me semble difficile à vérifier ».

    En tant qu'humanitaire sur place, M. Le Corf ne cesse de fustiger toutes tentatives de politiser le quotidien de la population civile à Alep :

    « J'ai envie de dire que les gens qui vivent ici, ils sont heureux. Ils sont heureux parce qu'ils ont marre de sortir de la rue et d'avoir peur de mourir, ils ont marre d'envoyer leurs enfants à l'école et d'avoir peur qu'ils meurent. De la même manière que les gens de l'autre côté qui arrivent ici, ils sont heureux d'arriver parce qu'ils savent qu'ici, on prend pas de bombe sur la gueule ».

    À l'heure actuelle, les militaires syriens poursuivent le nettoyage des derniers quartiers d'Alep où sont encore présents des terroristes. Environ 100 000 habitants de la ville restent toujours dans les zones en partie contrôlées par les extrémistes. Ces dernières 24 heures, près de 6 000 civils, dont 2 200 enfants sont parvenus à quitter la ville.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    Pierre Le Corf admire ces petits syriens qui ne perdent pas courage en pleine guerre
    Pierre Le Corf sur Alep-Est: beaucoup de médias vont se retrouver «en panne d'arguments»
    Le témoignage franc d’un Français résidant à Alep (Vidéo)
    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    Tags:
    rebelles, civils, ONG, terrorisme, aide humanitaire, WeAreSuperHeroes, ONU, Sputnik, Pierre Le Corf, Alep-Ouest, Alep-Est, Alep, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik