Ecoutez Radio Sputnik
    Amsterdam refuse à Poutine un «cadeau de Noël» qui nuirait à la sécurité de l’UE

    Amsterdam refuse à Poutine un «cadeau de Noël» qui nuirait à la sécurité de l’UE

    © AP Photo / Maxim Shipenkov / Pool
    International
    URL courte
    625102
    S'abonner

    «Ce serait le meilleur cadeau que le président russe Vladimir Poutine aurait pu souhaiter pour Noël. Et cela porterait atteinte à la sécurité en Europe et aux Pays-Bas», a commenté le gouvernement néerlandais qui vient d’approuver l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE.

    Le 16 décembre, le gouvernement néerlandais est parvenu à un accord avec les 27 autres membres de l'Union européenne sur un document destiné à rassurer les Néerlandais qui craignent que l'Ukraine joigne les rangs de l'UE.

    Le texte en question ouvre notamment la voie à une approbation du traité UE-Ukraine à La Haye, a expliqué le premier ministre néerlandais Mark Rutte. De toute évidence, ce dernier ne tient pas compte des avis de ses concitoyens, qui s'étaient prononcés contre (64 %) la ratification de l'accord d'association entre l'UE et Kiev lors d'un référendum en avril.

    Le premier ministre a souligné qu'il était indispensable de voter en faveur du document car il assurerait la sécurité en Europe et offrait la possibilité de « gâcher la fête de Noël à Vladimir Poutine ».

    « Ce serait le meilleur cadeau que le président russe Vladimir Poutine aurait pu souhaiter pour Noël. Et cela (le fait de ne pas adopter cet accord, ndlr) porterait atteinte à la sécurité en Europe et aux Pays-Bas », a écrit M. Rutte sur sa page Facebook.

    L'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE porte sur l'approfondissement des liens politiques, économiques et commerciaux entre les parties. Lors d'un référendum le 6 avril, les habitants des Pays-Bas s'y sont opposés, craignant qu'au terme de cet accord leur pays devra apporter à l'Ukraine un soutien financier ou militaire. L'accord d'association doit être ratifié par tous les pays membres de l'UE.

    La Haye et Bruxelles tentent de s'entendre sur cette question, mais les compromis entre les deux capitales risquent de ne pas recevoir le plein assentiment aux Pays-Bas: le Parti populaire libéral et démocrate du premier ministre Rutte ne dispose pas de la majorité au Sénat. Par ailleurs, les partis aussi bien de la droite que de la gauche ont appelé Mark Rutte à se tenir aux résultats du référendum.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Kiev prêt à accueillir des réfugiés pour accélérer le régime sans visas avec l’UE?
    Kiev: affrontements entre la police et les radicaux sur la place Maïdan
    Les nationalistes ukrainiens annoncent la poursuite du Maïdan
    Tags:
    Accord d'association Ukraine-UE, Vladimir Poutine, La Haye, Russie, Pays-Bas, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik