International
URL courte
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
68442
S'abonner

Si l’Alliance atlantique recourait à la force armée en Syrie, cela ne ferait qu’empirer la situation actuelle, a avoué le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

L'Otan assume le fait que le recours aux forces armées de l'Alliance en Syrie aggraverait la situation dans la région.

« Nous sommes témoins d'une terrible catastrophe humaine en Syrie. Parfois, il est correct d'utiliser des moyens militaires — comme en Afghanistan. Mais parfois, leur coût dépasse leurs avantages. En ce qui concerne la Syrie, les partenaires de l'Otan sont arrivés à la conclusion que l'utilisation de la force militaire rendrait cette terrible situation encore plus terrible », a déclaré Jens Stoltenberg dans une interview au quotidien allemand Bild am Sonntag.

Il estime notamment qu'une intervention militaire de l'Otan sur le sol Syrien pourrait aboutir à une grave escalade du conflit.

« Il y a un risque que cela se transforme en un conflit régional encore plus grand ou que des innocents meurent. Si nous réagissions à tous les problèmes, à toutes les catastrophes humanitaires par le recours aux moyens militaires, nous ferions face à un nombre plus important de guerres et de souffrances dans le monde », a-t-il conclu.

Les États-Unis frappent les positions de Daech en Syrie depuis 2014 sans autorisation des autorités de ce pays. Des entités des forces spéciales américaines soutiennent également des groupes locaux opposés au président syrien Bachar el-Assad dans leur lutte contre les terroristes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

Lire aussi:

«Stratèges criminels de l'Otan», «ignorants au pouvoir»: l'Académie française surprise
Forte hausse de l'activité des forces de l’Otan dans les zones côtières russes
Moldavie: le nouveau président ne veut pas du bureau de l'Otan
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Tags:
conflit, armée, OTAN, Jens Stoltenberg, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook