International
URL courte
23120
S'abonner

L’inspirateur de la sortie britannique de l’Union européenne (Brexit) et ex-président du Parti de l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) Nigel Farage a déclaré que le bureau du premier ministre l’ignorait et avait même interdit aux ministres de lui parler.

Une tournure tout à fait extraordinaire : l'inspirateur de la sortie britannique de l'Union européenne (Brexit) et ex-président du Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) Nigel Farage a indiqué que le bureau du premier ministre britannique le laissait totalement de côté et avait interdit aux ministres de lui parler, annonce le journal The Independent, qui se réfère à la déclaration de l'homme politique pour la BBC Radio 4. Décidément, la politique britannique n'en a pas fini d'étonner son monde.

Alors que M. Farage exprimait la volonté de faire le lien — un « pont », selon ses propres termes — entre les États-Unis de Donald Trump et le Royaume-Uni, la dure réalité politique semble sérieusement entraver la réalisation de ses plans. En évoquant le sujet, l'ex-président de UKIP parle d'une décision gouvernementale intolérable et dénonce « le niveau tribal » de la politique britannique. « C'est une honte », conclut-il.

Auparavant, M. Farage s'était rendu à New York pour y rencontrer Donald Trump après la victoire de ce dernier à l'élection présidentielle américaine. Parmi les figures connues des milieux politiques britanniques, l'idéologue du Brexit est le premier à avoir rencontré M. Trump après sa victoire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le Brexit pourrait prendre 10 ans et même échouer
Nouvelle bataille juridique contre le Brexit à l’horizon
Craignant pour sa vie, le «Brexiter» Farage ne fréquente plus les pubs
L’inspirateur du Brexit Nigel Farage déménage aux États-Unis
Tags:
référendum, Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip), Union européenne (UE), Donald Trump, Nigel Farage, Royaume-Uni, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook