International
URL courte
Présidentielle US 2016: jour du scrutin et résultats (108)
19301
S'abonner

Plus de la moitié des Américains ne croient pas que les attaques des hackers aient aidé le président élu américain Donald Trump à remporter le scrutin présidentiel, révèlent les résultats d’une enquête réalisée par le Wall Street Journal et la chaîne de télévision NBC News.

À la question de savoir à quel point ils étaient préoccupés par le fait que des hackers « étaient impliqués dans la tentative d'influencer leur choix », 43% des personnes interrogées se sont dit « très préoccupées », 12% « assez préoccupées ». Ceci étant dit, 23% des sondés se disent non préoccupés, 10% « légèrement préoccupés » et 8% « très peu préoccupés ». 4% des Américains ayant participé à l'enquête sont sans opinion claire sur cette question.

À la question « Croyez-vous que ceci a aidé Donald Trump à remporter la présidentielle », 57% des personnes interrogées ont répondu par la négative et 37% par l'affirmative. 6% des sondés sont sans opinion fixe.

Une des questions du sondage portait sur les « relations » entre le président élu américain et le dirigeant russe Vladimir Poutine. 31% des sondés considèrent que les relations entre ces deux personnalités politiques qui ne se sont jamais rencontrées étaient « très amicales », 24% des Américains soutenant le contraire.
Le sondage a été réalisé entre les 12 et 15 décembre auprès de 1 000 personnes. La marge d'erreur ne dépasse pas 3%.

Les renseignements américains avaient plus tôt accusé la Russie de tentatives d'influencer les résultats de la présidentielle aux États-Unis. Le Kremlin a démenti ces informations. Le président américain en exercice Barack Obama s'est alors adressé aux services spéciaux du pays, leur demandant de lui fournir un rapport détaillé avant la fin de son mandat. Après le scrutin, la Maison Blanche a reconnu qu'aucune activité élevée de piratage n'avait été constatée le jour du vote.

Commentant cette situation, Vladimir Poutine a déclaré que les informations rendues publiques par les hackers ne contenaient aucune information susceptible de profiter à la Russie, ajoutant que l'hystérie avait été montée pour détourner leur attention du contenu des documents en question. Le porte-parole du président, Dmitri Peskov, a qualifié ces allégations à l'encontre de Moscou de dénuées de tout fondement.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Présidentielle US 2016: jour du scrutin et résultats (108)

Lire aussi:

Des hackers révèlent une entente USA-Canada contre le CIO
Hackers russes, systèmes électoraux US… Mais qui a orchestré le scandale?
Méfiez-vous! Les hackers russes peuvent aussi pirater les montres Breguet
«La faute est aux Russes». Sur la Toile, les Américains trollent leur pouvoir
Tags:
élection présidentielle, cyberattaque, hackers, sondage, Dmitri Peskov, Barack Obama, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik